Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Créations d’entreprise : nouveau record dans l’artisanat

Selon le dernier baromètre de l’artisanat réalisé par l’Institut Supérieur des Métiers (ISM) avec le soutien de MAAF, le nombre de créations d’entreprises artisanales s’est envolé en 2021. Quelque 250 000 entreprises artisanales ont été créées en France, soit 29 000 de plus par rapport à 2019 et la situation d’avant-crise sanitaire. La hausse atteint au global 13% et même 23% dans les communes rurales.

 

En 2021, ce sont en effet les zones rurales qui ont enregistré la plus forte augmentation des créations d’entreprises dans l’artisanat (+23%), suivies par les petites villes de moins de 10 000 habitants (+21%). Par comparaison, la dynamique est nettement plus faible dans les métropoles de plus de 200 000 habitants (+13%).

 

L’appel de la campagne

Et cette tendance s’explique principalement par deux facteurs. Le départ des citadins vers les campagnes et le développement du télétravail, conséquences immédiates de la crise sanitaire et des confinements. Beaucoup de Français ont fait, depuis, le choix de s’installer en milieu rural pour y développer une activité artisanale telle que la vente à distance de produits artisanaux ou des métiers d’art.

Autre facteur, le dynamisme des activités du bâtiment dans les communes rurales. Le secteur du bâtiment a en effet connu un fort rattrapage en 2021, générant un surcroît de marché. La plupart des entreprises artisanales créées dans les communes de moins de 5000 habitants l’ont été dans le secteur du bâtiment.

 

L’artisanat de l’alimentation séduit

Par ailleurs, le baromètre ISM-Maaf constate l’attractivité grandissante de l’artisanat de l’alimentation : la fabrication de biscuits a bondi de 46% par rapport à 2019, les chocolateries de + 34% et les pâtisseries de + 27%. Quant aux métiers d’art, ils ont eux aussi attiré de nouveaux entrepreneurs avec une croissance de + 30% des immatriculations.

L’artisanat de l’alimentation a notamment profité du bouleversement des habitudes de consommation des Français en quelques années seulement, avec l’avènement des circuits courts, la recherche de produits locaux, le développement de la consommation nomade.

En outre, la crise sanitaire et les différents confinements ont conduit de nombreux Français à s’interroger sur leur carrière professionnelle et les ont poussés à se réorienter vers des métiers « passion » comme le sont les métiers d’art. Reste que la majorité des créations sont des micro-entreprises dont la viabilité économique et les marchés seront à confirmer.

 

Une concentration des immatriculations

Dix secteurs d’activité ont concentré la moitié des immatriculations, avec un recul marqué chez les taxis et les coiffeurs. Près d’un artisan sur trois, hors micro-entrepreneur, s’était déjà lancé dans l’aventure de la création d’entreprise avant de relancer une affaire et même un sur deux dans les activités de fabrication, relève encore le baromètre ISM-MAAF.

Toutes les régions hormis l’Ile-de-France ont enregistré une augmentation des immatriculations. On en dénombre 32710 (+14%) en Auvergne Rhône-Alpes.

 

L’équipe Avisé

 

Source :

lesechos.fr

lemondedesartisans.fr

 

Crédit photo : Pixabay