Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Drive, click & collect et livraison à domicile : des opportunités pour les artisans

Les études se suivent et confirment la tendance enregistrée en France durant le confinement : les Français sont de plus en plus séduits par d’autres façons de consommer : le Drive, le Click &Collect, la livraison à domicile et plus généralement le Web to store, s’imposent dans les foyers. Une occasion pour beaucoup d’artisans de compléter leur manière de vendre leurs produits et leurs services.

 

Quelles sont les tendances de consommation des Français ? Telle est la question que s’est posée la société Click2Buy pour mesurer comment la crise sanitaire impacte les comportements d’achat.

Un des premiers constats concerne la variable prix. Citant une étude réalisée par l’institut de marketing C-Ways en juin 2020, il ressort que :

  • 53% des Français souhaitent continuer à consommer au ralenti et « avec frugalité » ;
  • 35% désirent que la sous-consommation adoptée pendant le confinement perdure ;
  • 19% ont conscience du caractère « futile » de certains achats. Mais cette affirmation est encore à nuancer en fonction de l’âge : 40% des 18-24 ans sont prêts à réduire leur consommation, alors que 72% des plus de 65 ans n’envisagent pas de changer leurs habitudes.

« Consommer moins mais mieux » est une aspiration, même si pour beaucoup de Français la fin du mois reste plus concrète que la fin d’un monde. Toutefois, l’étude relève le réajustement des budgets alloués à certains postes de dépense.

Une tendance prend forme de plus en plus, l’attrait pour les produits d’occasion :

  • 1 Français sur 3 se dit prêt à acheter des vêtements d’occasion et à encourager le commerce de seconde main ;
  • 66% des Français déclarent renoncer à l’achat d’un produit technologique dernier cri au profit d’un produit d’occasion plus ancien.

 

Succès du drive et du Click & Collect

Le confinement a favorisé le développement de comportements d’achat soudains et inédits chez les Français. Selon le cabinet Nielsen, ils ont privilégié le drive ou le Click & Collect.

Le drive intéressait seulement 5% des consommateurs avant le confinement ; il est passé à 10% pendant le confinement. L’étude réalisée pour la FEVAD en mai 2020, constate que le drive et le e-commerce en général ont profité d’un recrutement important de nouveaux clients : on est passé dans la période de 5 millions d’acheteurs mensuels à 7,4 millions lors du premier mois de confinement, soit une progression de 50%.

Le Click& Collect permet aux clients de réserver ou commander des produits en ligne, puis de venir les retirer immédiatement dans une boutique. Il permet de préparer au mieux la visite physique du consommateur.

La tendance se développe fortement. Il devrait bientôt représenter la moitié du chiffre d’affaires des ventes en ligne de nombreuses enseignes.

S’y ajoute la livraison, étape importante pour les acheteurs en ligne, à la recherche de prestations de livraison de qualité et de plus en plus rapide.

Les étapes du Click & Collect sont simples :

  • Acheter en ligne ;
  • Régler la commande ;
  • Recevoir la confirmation de la préparation de la commande ;
  • Récupérer la commande en magasin.

Les avantages sont nombreux :

  • Un gain de temps ;
  • Réunion du e-commerce et du commerce traditionnel ;
  • Économie de frais de livraison ;
  • Possibilité de réserver le produit ;
  • Confort d’achat supplémentaire avec la possibilité de voir et d’essayer le produits avant l’acte d’achat.

 

Source: Lengow Blog

 

Pour le commerçant, il permet de dynamiser la fréquentation du magasin et de drainer du trafic en plus. Il offre aussi la possibilité de se différencier par rapport aux concurrents et d’associer le site internet de l’entreprise à une enseigne physique. Enfin, il assure un meilleur service client.

Il apparaît dans les études que les utilisateurs du Clic k& Collect ont plutôt moins de 45 ans.

 

Mettre en place le Click & Collect

Le Click& Collect est un service supplémentaire proposé au client.

Pour le déployer il faut :

  • S’équiper d’un logiciel ou d’une application interne adaptée au suivi de la commande ;
  • Proposer à l’internaute un support de réservation ;
  • S’assurer du suivi de la commande ;
  • Faciliter le parcours du consommateur sur le site web lorsqu’il choisit un retrait en magasin ;
  • Privilégier le confort et l’expérience client en lui donnant les délais de disponibilité ;
  • S’assurer de la mise à jour des stocks ;
  • Proposer plusieurs choix de magasins relais ;
  • Mettre en avant la gratuité des frais de livraison.

 

Lire aussi : Click and Collect : une opportunité pour les boulangeries

 

Essor du consommer local

La commande de biens sur le web, avec un choix marqué pour les produits locaux et la livraison à domicile est une autre tendance forte de consommation. Selon une étude réalisée par le cabinet Colombus consulting sur l’indice de confiance des Français dans le contexte de la COVID-19, 55% des répondants déclarent qu’ils vont désormais limiter leur venue en point de vente.

Le chiffre d’affaires des enseignes pour le drive et la livraison à domicile est toujours en croissance de 50%. Il est donc important pour les artisans de prendre en compte cette nouvelle et forte demande et de proposer une expérience utilisateur optimisée en ligne.

En parallèle, les hypermarchés et supermarchés ont souffert d’un certain désamour des Français. C’est la conséquence d’un nouveau mode de consommation.

Pour 62% des consommateurs, selon une étude de PwC France, le soutien des commerçants ayant souffert ou œuvré positivement pendant le confinement sera en effet une priorité.

De même, 74% des Français se disent prêts à payer plus cher pour consommer local après la crise. Néanmoins, le delta acceptable se situe en moyenne de 5% plus cher selon les catégories de produits, un surcoût majoritairement accepté par les tranches de population les plus aisées.

 

Lire aussi : Les tendances post-crise Covid-19 : bio, local et produits de base

 

Le boom de la livraison à domicile

La livraison à domicile est une véritable tendance de fond : près d’un Français sur deux s’est déjà fait livrer à son domicile ou à son bureau. Le cabinet Food Service Vision estime ainsi à 3,3 milliards d’euros ce marché en 2018. Il table sur une croissance de 20% par an sur les quatre prochaines années et devrait donc avoir doublé en 2022.

Le profil des clients en quelques chiffres :

  • 47% des Français ont déjà eu recours à la livraison de repas ;
  • 29 % des foyers se font livrer des repas à domicile au moins une fois dans l’année ;
  • 49% ont moins de 35 ans ;
  • 84% des 18-24 ans se sont déjà fait livrer ;
  • 42% des utilisateurs habitent des villes de 200 000 habitants et plus ;
  • 20% appartiennent à une classe modeste et 17% à une classe aisée ;
  • 37% pratiquent la livraison uniquement à domicile ;
  • 59% se font livrer au bureau et à domicile et seulement 4% uniquement au bureau.

Selon les experts, la livraison devrait enregistrer une croissance soutenue. Une étude révèle que 63% de la population des grandes villes sont des consommateurs potentiels.

En même temps, les magasins physiques conservent des clients fidèles : 67% des urbains s’y rendent parce qu’ils veulent voir les produits ou apprécient l’expérience physique mais ils sont quand même 50% à s’intéresser à la livraison à domicile des courses en ligne. Par ailleurs, 3% n’utilisent que la livraison en ligne quand 30% combinent leurs achats entre les magasins et internet.

Dans ce nouveau contexte, très porteur, les artisans ont des cartes à jouer. La livraison permet aux commerçants de proximité de fidéliser leur clientèle et d’en gagner de nouveaux.

Plusieurs avantages s’offrent aux artisans :

  • pas besoin d’investir dans leur propre système de livraison ;
  • bénéficier d’une vitrine en termes de communication et d’image de marque ;
  • augmenter leur chiffre d’affaires de 20 à 40%, suivant la plateforme de livraison choisie.

 

Lire aussi : Faire de la livraison un service

 

Lire aussi :

Déconfinement : les ventes en ligne ont bien progressé

Que veut le consommateur français ?

Vente en ligne : quelles obligations d'information sont à respecter ?

 

L’équipe Avisé

Sources :

click2buy.com

univers-habitat.eu

cybercite.fr

ecommerce-nation.fr

artisans-gourmands.fr

 

Crédit photo : Pixabay