Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Explosion des crédits aux entreprises en 2020

Les prêts garantis par l’Etat (PGE) accordés en 2020 ont atteint plus de 130 milliards d’euros et sont venus en majorité gonfler les crédits de trésorerie, enregistrant une hausse de 37% sur un an en décembre, indiquent les chiffres publiés par la Banque de France.

 

Surtout les TPE

Ce sont 87% des demandes de prêt formulées par les TPE (entreprises de moins de 10 salariés) qui ont été satisfaites au 4ème trimestre 2020. Un an plus tôt, seuls 71% avaient été accordées. Pour les PME (employant entre 10 et 250 salariés), l’accès au crédit demeure élevé pour la même période (90%).

Les demandes de crédit d’investissement ont également largement progressé : 93% des TPE ont pu en profiter en totalité et 75% en grande partie. Reste que la demande de crédit d’investissement a cependant été divisée par deux par rapport à 2019.

« Il ne semble pas y avoir eu de soutien à des entreprises qui auraient dû disparaître » a expliqué Benoit Coeuré, président du Comité de suivi et d’évaluation des mesures de soutien aux entreprises. Le nombre de défaillances d’entreprises a repris à un rythme quasi équivalent à l’avant crise depuis la fin du premier confinement

 

Pas de recours aux aides par des entreprises en difficulté

Le premier rapport d’étape du Comité de suivi montre que les entreprises classées en situation financière difficile par la Banque de France n’ont pas eu de recours accru aux aides.

Mis en place en mars 2020, le Comité de suivi et d’évaluation des mesures de soutien aux entreprises regroupe des parlementaires, représentant les départements et les régions, des syndicats et des organisations patronales, des experts de France Stratégie, le cercle de réflexion attaché au Premier ministre et l’Inspection générale des Finances. Selon un premier bilan des aides distribuées entre avril et septembre 2020, « plus de 80% des entreprises aidées ont moins de 250 salariés, y compris pour les prêts garantis par l’Etat ».

La moitié des aides consacrées aux reports de charges sociales sont allées aux TPE. Le taux est de 27% pour l’activité partielle et de 32% pour les PGE. Le fonds de solidarité, avant son redimensionnement de l’automne, a profité essentiellement aux PME. Le secteur du commerce a lui enregistré le plus d’aides (34 milliards au total fin septembre).

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

banque-france.fr

lesechos.fr

 

Crédit photo : Pixabay