Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Exposer au salon du Made in France

25/07/2019

Le Salon du Made In France (MIF Expo) prend une nouvelle ampleur pour sa 8ème édition. Il se déroulera en effet sur quatre jours, et non pas trois comme jusqu’alors, du 8 au 11 novembre, avec 550 exposants et plus de 70 000 visiteurs attendus Porte de Versailles, à Paris. Objectif de cette journée supplémentaire, répondre au succès de l’événement, afin de donner plus de temps aux visiteurs et favoriser leurs achats.

« Le Salon du Made in France répond à l’engouement durable des consommateurs. Ils veulent donner du sens à leurs achats. Ils ont conscience que consommer Français, c’est favoriser l’emploi, préserver l’environnement et la recherche permanente de qualité » explique Fabienne Delahaye, fondatrice de l’événement.

Le salon du Made in France accueille des exposants de tous secteurs d’activité : mode, ameublement, beauté, bien-être, loisirs, innovation, décoration, mobilité. Des entreprises artisanales ou industrielles mais toutes innovantes. En sept ans, MIF Expo est passé de 15 000 à 70 000 visiteurs. L’événement profite d’une couverture médiatique exceptionnelle avec en 2018, plus de 400 journalistes présents, 80 reportages TV, 78 émissions de radio et quelque 550 articles dans la presse écrite et sur le web.

 

S’inscrire avant septembre

Regroupés par secteur d’activité - art de vivre, mode et beauté, innovation, gastronomie-, les 550 exposants sont en lien direct avec un public conquis par le principe : faire rayonner la créativité  et  la qualité des produits français. Les inscriptions sont à prendre si possible avant septembre, car les stands sont déjà largement réservés.

Les exposants peuvent choisir de montrer leurs créations dans un stand collectif sous l’égide de leur région,  qui militent en effet pour le « Fabriqué en France » et accompagnent leurs entreprises à rejoindre ce temps fort du savoir-faire français.

En tête figure Auvergne-Rhône-Alpes, avec déjà une trentaine d’entreprises artisanales qui se sont inscrites pour participer sur un stand collectif de 600 m2 qui accueille au total 86 entreprises exposantes. Et pour les retardataires, il est encore possible de s’inscrire individuellement au salon et de demander à bénéficier de l'aide au 1er salon dans le cadre du « contrat Artisanat » Auvergne-Rhône Alpes.

 

Contrat_artisanat_salon

Pour en savoir plus : Fiche "Aide au 1er salon"

 

À tous, la Chambre régionale de Métiers et de l’Artisanat Auvergne-Rhône-Alpes propose de participer à une formation organisée sur le thème « Optimiser sa participation à une manifestation commerciale » qui se déroulera : jeudi 29 août, Lundi 23 septembre et Lundi 28 octobre à Givors. Bulletin d'inscription

 

À noter que le salon accueillera aussi les régions Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire, et l’invité d’honneur, la région Grand Est. Une région industrielle tournée également vers l’artisanat qui représente 10,7 % de son économie (contre 7,5 % en moyenne nationale).

 

Des prix décernés

Autre nouveauté de cette année, les premiers Prix du Made in France, qui seront décernés dans 4 catégories : le prix du public, le prix de l’innovation, le prix de l’environnement, l’entrepreneur de l’année. Pour y participer, rendez-vous sur www.mifexpo.fr jusqu’au 6 septembre.

 

Les raisons d’exposer

C’est l’opportunité de vendre au grand public : 89 % des visiteurs achètent des produits sur le salon. Le droit d’entrée est remboursé au premier achat. La manifestation d’abord grand public attire également de nombreux professionnels français et étrangers à la recherche de produits fabriqués en France.

C’est aussi une bonne occasion d’accroître sa visibilité. Un important plan de communication est mis en place par les organisateurs. Autres raisons de participer, échanger avec des professionnels, nouer des partenariats au sein de l’écosystème du Made in France ou encore valoriser son image de marque en développant sa notoriété. Enfin, les exposants peuvent tester des nouveautés auprès d’un public ciblé.

À noter encore que MIF Expo est un moment privilégié pour mettre en valeur son savoir-faire en proposant sur son stand des démonstrations. Les animations proposées sont plébiscitées par les journalistes et les visiteurs. Elles font l’objet d’une annonce deux semaines avant l’événement et sont communiquées via les réseaux sociaux et dans une newsletter dédiée.

 

Un acte militant

« J’avais observé il y a plusieurs années les conséquences de la désindustrialisation » souligne Fabienne Delahaye. « A chaque fois qu’une entreprise ferme, c’est tout un écosystème qui est bouleversé. Le salon Made in France est un acte militant pour conforter les entreprises qui existent déjà et pour susciter l’envie d’entreprendre. C’est également une façon de saluer et de montrer le travail quotidien des Régions qui agissent pour que cette économie de proximité soit réalité ».

 

L’équipe Avisé

 

Source : Salon du Made in France

 

Crédit photo : MIF Expo