Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Fermeture des centres commerciaux de plus de 20 000 m2

Le Gouvernement a annoncé le 29 janvier 2021 de nouvelles mesures de lutte contre la Covid-19, dont la fermeture des commerces générant des brassages de population. Les centres commerciaux de 20 000 m2 ont donc fermé à l’exception des commerces alimentaires et des pharmacies.

 

L’objectif est d’éviter un nouveau confinement, avec de nouvelles mesures qui passent par la fermeture des centres commerciaux non alimentaires d’une surface de plus de 20 000 m2 et une jauge renforcée pour les commerces qui restent ouverts (10 m2 de surface de vente pour ceux de plus 400m2, les autres conservant une jauge de 8 m2). Près de 400 centres commerciaux sont concernés en France.

 

Pas de click& collect

Les enseignes alimentaires de ces centres commerciaux, telles que les boulangeries, pourront rester ouvertes, de même que les pharmacies mais leur surface sera prise en compte pour déterminer le seuil de fermeture. « Les 20 000m2 se calculent en additionnant l’ensemble des surfaces des commerces, alimentaires ou non » explique Bercy dans un communiqué du 30 janvier.

Les magasins fermés n’auront pas la possibilité de faire de click & collect ou de retrait commande. En revanche, la livraison de leurs produits restera possible.

 

Des mesures de soutien

Des mesures de soutien s’appliqueront aux commerces fermés. Ils bénéficieront du fonds de solidarité renforcé avec un droit d’option entre :

  • La compensation de perte de chiffre d’affaires jusqu’à 10 000 euros
  • Ou l’indemnisation de 20% du chiffre d’affaires plafonné à 200 000 euros/mois.

Pour les commerces en réseaux, notamment les grandes enseignes intégrées pour lesquelles les 200 000 euros de compensation seraient insuffisants, le dispositif de couverture de 70% des charges fixes leur sera ouvert. Ces aides ont pour but d’aider les commerçants à faire face à leurs loyers et charges.

Les commerces fermés pourront mettre en place l’activité partielle sans reste à charge. Ils bénéficieront de l’exonération des cotisations patronales et de l’aide au paiement des cotisations salariales.

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

economie.gouv.fr

banquedesterritoires.fr

 

 Crédit photo : Pixabay