Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

L’aide à l’embauche des jeunes est prolongée

L'aide exceptionnelle de 5 000 € ou 8 000 € pour le recrutement d'un jeune en contrat d'apprentissage ou de professionnalisation est prolongée jusqu'au 30 juin 2022 par un décret publié au Journal officiel du 11 novembre 2021.

 

Un nouveau délai

L’Etat a accordé un nouveau délai pour les employeurs d’alternants. Un décret paru au JO du 11 novembre prolonge les aides aux entreprises pour l’embauche de jeunes en contrats d’apprentissage ainsi que les aides exceptionnelles pour l’emploi de contrats de professionnalisation jusqu’au 30 juin 2022.

L’objectif est de faciliter l'entrée dans la vie professionnelle des jeunes particulièrement touchés par les conséquences de la crise sanitaire, orienter et former 200 000 d'entre eux vers les secteurs et les métiers d'avenir, accompagner ceux qui sont éloignés de l'emploi en construisant 300 000 parcours d'insertion sur mesure : le plan « 1 jeune, 1 solution » accompagne les 16-25 ans pour les aider à construire leur avenir.

Cette aide exceptionnelle de 5 000 € est destinée au recrutement d'un alternant (en contrat d'apprentissage ou de professionnalisation) de moins de 18 ans et de 8 000 € si celui-ci a au moins 18 ans. Ces dispositions s'appliquent aux contrats d'apprentissage et contrats de professionnalisation pour préparer un diplôme ou un titre allant jusqu'au niveau 7 du cadre national des certifications professionnelles (master, diplôme d'ingénieur...) conclus entre le 1er mars 2021 et le 30 juin 2022.

 

Orienter et former 200 000 jeunes 
 

Par ailleurs, de nouvelles formations qualifiantes ou pré-qualifiantes à destination des jeunes sans qualification ou en échec dans l'enseignement supérieur sont mises en place dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution ».

Ce plan comprend aussi des formations qualifiantes pour répondre aux besoins du secteur du soin et de la santé, des formations numériques pour les jeunes non-qualifiés, des parcours individualisés pour les décrocheurs entre 16 et 18 ans. Des places supplémentaires sont proposées pour poursuivre des formations en études supérieures, en CAP et BTS.

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

service-public.fr

lemondedesartisans.fr

 

Crédit photo : Pixabay