Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Lancement d’un plan national pour favoriser les livraisons à vélo

Destiné à développer le recours à la livraison par vélo à assistance électrique, le plan national en faveur de la cyclo-logistique a été présenté début mai par Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique. L’objectif est de diminuer l’impact environnemental du transport de marchandises, notamment en ville.

 

Croissance sans précédent

Le développement du e-commerce ou de la restauration livrée fait exploser le nombre de livraisons dans les villes françaises. Le e-commerce croît de 33% par an et l’ensemble des flux logistiques des entreprises vers les consommateurs représentent désormais 20% des flux de marchandises en ville, avec une croissance annuelle de 8 à 10%.

Dans ce contexte, la cyclo-logistique permet de diminuer la part du transport de marchandises par modes thermiques polluants pour la livraison du/des dernier(s) kilomètres réalisés en milieu urbain.

Un vélo-cargo triporteur possédant une caisse de 1500 litres émet 85% de CO2 en moins par rapport à un véhicule thermique ayant une capacité similaire. Les ventes de vélos-cargos à assistance électrique ont connu en 2020 une très forte croissance. L’Union Sport & Cycle estime à 11 000 vélos-cargos vendus en 2020 en hausse de 354% par rapport à 2019.

 

Différentes mesures

Différentes mesures sont prises dans le cadre du plan cyclo-logistique pour diminuer l’impact environnemental du transport de marchandises.

Le plan prévoit notamment un dispositif financé par les certificats d’économies d’énergie (CEE) pour réduire le coût d’une livraison à vélo par rapport à celle réalisée par un véhicule thermique, l’élargissement de la prime à la conversion aux vélos à assistance électrique et le renforcement du bonus pour les vélos cargos.

Les collectivités sont aussi invitées à recourir à ce mode de transport pour la livraison de leurs plis et colis. Le dispositif ColisActiv, financé par les CEE, propose une aide allant jusqu’à 2 euros par colis pour les 500 000 premiers colis la première année, jusqu’ à 1,30€ pour 1,5 million de colis en année 2 et 0,60€ pour les 3 millions de colis en année 3. Actuellement, quatre villes testent le dispositif et co-participent à son financement : Angers, Reims, Paris Est Marne Bois et Grenoble.

Dès le mois de juin 2021, toutes les villes ayant mis en place une ZFE ou qui en créent une en 2021 seront éligibles au dispositif sous réserve d’apporter un co-financement. Les villes éligibles sont Grand Paris, Lyon, Grenoble, Aix-Marseille, Montpellier, Nice, Rouen, Strasbourg, Toulon et Toulouse.

 

Prêt de vélo-cargo à assistance électrique

Le plan prévoit aussi de faciliter le prêt de vélo ou vélos-cargos à assistance électrique pour les professionnels désireux de tester via le programme CEE V-logistique, actif jusqu’à fin 2021.

Ce dispositif a pour objectif d’inciter les artisans à opter pour les déplacements à vélo ou vélos cargos à assistance électrique afin de réduire leur impact carbone. Lancé par l’Union Sport & Cycle, ce programme qui est développé dans le cadre d’un partenariat avec CMA France, vise à accompagner les TPE dans leur transition vers une nouvelle mobilité professionnelle urbaine.

Les artisans ont ainsi pendant un an l’opportunité de tester gratuitement un vélo à assistance électrique ou un vélo-cargo. Ils s’engagent à substituer leurs véhicules professionnels à propulsion thermique (scooter, voiture, utilitaire) par l’un de ces nouveaux modes de transport.

A la fin de cet essai, ils auront accès à des aides financières pour l’achat d’un vélo ou d’un vélo-cargo à assistance électrique :

  • Aides locales mises en place par les collectivités
  • Aide Tremplin de l’Ademe : c’est une aide forfaitaire de 3000€ pour l’achat d’un vélo-cargo électrique pour un usage professionnel dans le cadre du plan France Relance

Les Chambres de Métiers et de l’Artisanat organisent des réunions de sensibilisation et de formation et peuvent accompagner les artisans dans le montage des dossiers de financement.

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

banquedesterritoires.fr

ecologie.gouv.fr

lemondedesartisans.fr

 

Crédit photo : Pixabay