Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Le numérique progresse dans les TPE/PME mais des freins persistent

05/10/2022

Pour la troisième année, la Direction générale des entreprises (DGE) publie le baromètre France Num sur la transformation numérique des TPE/PME (de 0 à 249 salariés). Elle permet d’évaluer la perception du numérique par les TPE/PME, notamment celles de moins de 10 salariés. Cette étude a permis de mesurer les progrès réalisés et de mieux identifier les freins afin d’accélérer la numérisation.

 

Le numérique s’impose

Le baromètre 2022 a pris de l’ampleur avec cette année 4671 entreprises interrogées, soit presque deux fois plus qu’un an auparavant. Il est représentatif des TPE/PME françaises par secteur d’activité, par région et par taille d’entreprise. Cette édition se focalise sur les entreprises de moins de 10 salariés qui constituent 68% de l’échantillon.

La proportion de dirigeants portant un regard positif sur le numérique continue d’augmenter : 81% estiment que le numérique représente un réel bénéfice pour leur entreprise (contre 78% en 2021 et 68% en 2020). Pour 59%, il permet notamment une meilleure communication avec leurs employés et collaborateurs ainsi qu’avec leurs clients.

A noter que 85% des entreprises interrogées connaissent le cloud et 38% l’utilisent. 71% des entreprises disposent de compétences numériques dont 40% en interne (chiffre qui ne progresse pas) et 31% en externe via des prestataires (+ 2 points).

 

 

Des freins persistent

En dépit d’une nette progression de la numérisation dans les TPE/PME, des freins persistent et en particulier des craintes liées à la sécurité des données. Près d’un chef d’entreprise sur deux déclare avoir peur de perdre ou de se faire pirater des données. Ce qui explique sans doute la hausse de 5 points du taux d’équipement en cybersécurité qui atteint 81% par rapport à 2021.

En même temps émergent des craintes dues à l’efficience des solutions numériques : 23% des entreprises estiment que le numérique nuit à la relation avec leurs clients et leurs employés ; 19% considèrent qu’il leur fait perdre du temps. La part des TPE et PME qui estiment que le numérique leur permet de gagner de l’argent diminue sensiblement de 41 à 37%.


Une présence sur internet qui s’amplifie

86% des entreprises utilisent au moins une solution de visibilité en ligne, avec une priorité donnée au site internet (68%, soit une hausse de 2 points) ainsi qu’aux actions de référencement gratuit sur les moteurs et annuaires pour améliorer leur visibilité (52%, + 7 points).

Cette proportion change en fonction de la taille des entreprises :

  • 80% des TPE/PME de 5 à 249 salariés disposent d’un site internet
  • Les indépendants se situent dans la moyenne, leur taux d’équipement est de 67%
  • 62% seulement des entreprises de 1 à 4 salariés sont équipées
  • 15% des répondants n’ont pas de site internet. Près d’une entreprise sur deux, estime que ce n’est pas pertinent dans son activité, notamment dans l’industrie et le BTP.
  • 61% des entreprises ( -3% en un an) ont un ou plusieurs comptes de réseaux sociaux
  • 36% n’en perçoit pas les bénéfices en termes de visibilité en ligne

 

Des outils de gestion

Après avoir investi en priorité sur la visibilité et la vente en ligne dans le contexte de crise sanitaire, les entreprises se tournent depuis un an vers des outils de gestion. 85% des entreprises disposent au moins d’une solution de gestion (+8 points) : les logiciels de gestion comptable (+13points) et les logiciels de facturation (+ 17 points) connaissent une belle croissance.

La facturation électronique semble faciliter le quotidien de nombreux dirigeants même si des progrès restent à faire. Seules 39% des entreprises ont émis plus de 50% de leurs factures dans un format numérique permettant un traitement automatique.

 

Lire aussi : Généralisation à venir de la facturation électronique

 

Les outils de gestion de la production, des achats et de logistique voient leur usage progresser de 7 points à 32% portés par la gestion des commandes et des livraisons (+ 9 points) et la gestion des stocks et des approvisionnements (+ 7 points).

Quant aux outils collaboratifs, ils voient globalement leur taux d’usage stagner à 69% d’entreprises équipées. Seule exception : les intranets et réseaux sociaux d’entreprises qui voient leur adoption progresser de 6 points pour atteindre 25%.

 

Des investissements en hausse

Le budget alloué à la transformation numérique progresse : les entreprises envisagent d’investir plus dans ce domaine : 41% (+ 3 points depuis 2021) d’entre elles entendent y consacrer plus de 1000€ dont 16% qui envisagent un investissement supérieur à 5000 € (+ 3 points).

Les deux priorités citées dans l’étude sont l’acquisition ou l’amélioration de l’équipement informatique pour 28% (+ 7 points) et la communication sur les réseaux sociaux pour 18% (-5 points). A savoir que 54% des entreprises qui ont des projets numériques pensent faire appel à leurs réseaux, d’abord professionnels (prestataires) mais également personnels.

 

Signature d’une convention avec les réseaux des CMA et des CCI

Selon le baromètre, 94% des entreprises accompagnées sont très satisfaites par les actions de France Num dont le succès repose sur un réseau d’activateurs et de partenaires. A ce titre, une convention vient d’être signée avec les réseaux des Chambres des Métiers et de l’artisanat (CMA) et des Chambres de commerce et d’industrie (CCI) pour aider les entreprises du tourisme, notamment les TPE, à prendre le virage du numérique.

Grâce à cet accord, 10 000 entreprises contribuant à l’attractivité touristique du territoire bénéficieront gratuitement d’un diagnostic et d’un plan d’action. Les entreprises pourront faire une demande jusqu’à fin 2023.

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

francenum.gouv.fr

francenum.gouv.fr

 

Crédit photo : Pixabay