Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Les nouvelles tendances client pour dynamiser votre activité

23/03/2018
Mots-clés: 

L'équipe Avisé a assisté à une conférence très intéressante sur l'évolution marketing du commerce de détail, animée par deux intervenantes spécialistes de ces questions.

Isabelle Musnick et Laetitia Faure vont régulièrement, tous les deux ans, à New York pour repérer et analyser les tendances marketing de grandes ou petites marques, s’interroger sur de nouveaux concepts de point de vente de proximité et étudier la relation au consommateur. Ce voyage était l'occasion pour ces profesisonnels, d'assister au "Retail's Big Show" avant d'entamer le marathon des visites de boutiques. En 3 semaines, elles ont visité 63 points de vente dans divers quartiers de la ville leur permettant d'analyser plus de 8 nouvelles façons de faire de la vente

 

Le magasin : un nouveau lieu de vie à part entière

Avant de rentrer dans le détail des tendances, il faut bien avoir à l'esprit qu'à New York, le point de vente est considéré comme un nouveau lieu de vie. Tout va être pensé dans l'agencement, le service client, la décoration..pour que le client reste dans la boutique. 

 

  • Le magasin ultra immersif

" Immersif " est enttendu comme devant réunir toutes les conditions pour faire rentrer le client. L'idée est de créer une mise en scène du magasin racontant une histoire : « the Store » devient « the Story ».

" Ultra", car les entrepreneurs vont au bout de cette mise en scène, jusqu’au moindre détail (peindre des murs avec des couleurs très criantes dans des locaux aux grandes vitrines pour attirer l'œil depuis la rue…).

Les Newyorkais apportent aussi une grande attention au client. Ils personnalisent au maximum leurs produits et services. Donnez l'impression que chaque client est unique.

 

  • Le magasin évènement

Il est largement reconnu par des études que créer des évènements augmente la fréquentation et le chiffre d’affaires. L’évènement doit être régulier (toutes les 3 semaines par exemple) et ciblé sur un public spécifique.

Certaines grandes marques vont jusqu'à créer un espace dédié dans le local, qui restera éphémère ou au contraire sera permanent.

Ex : un petit espace de squat park si c’est une boutique de vêtements et de matériel ; dans une mercerie, un espace pour faire de la création manuelle…

Le client est l'animateur du magasin. Ainsi il est stratégique de mettre ces activités d’animation (ponctuelles ou permanentes) en bord de vitrine pour que le client anime le magasin et suscite la curiosité depuis la rue. Il donnera envie aux autres clients de rentrer pour essayer le produit. Poussé à l’extrême, on trouve à New York  le « Mag Strory » : tous les 3 mois, ce local change de look à 100 %, du sol au plafond. C’est devenu l’évènement que tout le monde attend dans la ville. " Quelle sera la prochaine boutique ??? " " Quel sera le nouveau produit à découvrir...??? "

 

  • Le magasin "Instagrammable",  "I share, so I am"

Créer un espace dans son magasin pour se prendre en photo et poster sur Instagram. C’est plus qu’un effet de mode, c’est un outil indispensable pour attirer les jeunes (15/30 ans). Donner envie de se prendre en selfie avec les produits du magasin.

Certaines marques vont jusqu’à reproduire les codes couleur utilisés par les blogueuses pour poster (le rose pâle ressort très bien en photo et est identifié comme une image de ce réseau social). Ces clients seront alors de formidables ambassadeurs de la marque et font de la publicité gratuite tout en s'amusant et en alimentant sa propre communauté en informations. 

 

  • Le magasin soin

A New York, contrairement à la France,  les entrepreneurs sont peu sensibles aux problèmes environnementaux. Il existe par contre des petites boutiques de 15 à 20 m² conçues comme des bulles de décompression (pour se faire faire un massage de 15 mn…).

 

  • Le magasin hub

L’idée est de créer des partenariats entre marques complémentaires pour enrichir sa propre offre commerciale.

Ex : un opticien s’installe dans une boutique de vêtements car la lunette est la touche finale d’une tenue. De même avec un coiffeur… Ce concept permet aussi de partager des locaux trop couteux. Il permet de faire de la colocation ou sous location.

 

  • Le magasin vérité

Fait référence à la volonté de valoriser l’éthique et la transparence. Par exemple, de plus en plus de marques montrent les ateliers de fabrication dans le magasin et ne le cachent plus. Il a l'envie de valoriser le savoir-faire. 

 

  • Le magasin global

Il est question ici de s’imprégner des spécificités de son emplacement géographique dans la ville, dans son quartier. Connaitre et répondre aux attentes spécifiques des clients dans son périmètre de proximité (décoration, services, attentions…)

Cette idée est venue du constat que très souvent les clients hors périmètre de prximité, vont consommer sur du e-commerce.

 

  • Le magasin payant

Plus à la marge par rapport aux autres tendances, payer pour vivre une expérience unique. Le magasin propose alors plus qu’un produit.

Proposer de la réalité virtuelle ou autre.

 

Le top des petites astuces faciles à mettre en œuvre pour capter le client

Pour faciliter l'appropriation de ces " nouvelles manières de faire du commerce de détail ", il suffit parfois de commencer par de petites choses très pragmatiques : 

  • offrir des bouteilles d’eau gratuites avec le logo du magasin en gros dessus
  • mettre à disposition des sacs à parapluie pour éviter de se mouiller en flânant dans la boutique
  • mettre des fauteuils « cosy » et non des chaises dures pour se reposer un peu
  • prévoir « des casiers sécurisés »pour déposer ses autres paquets
  • prévoir une petite table et quelques jouets pour les enfants qui accompagnent les parents...

Autant de petites mais bonnes idées qui incitent les clients à venir en magasin, y rester voire y revenir. 

 

Suite à la visite des 63 points de vente, il est indéniable que l'humain est au centre de la stratégie des commerces de proximité. Par exemple, les vendeurs ont une commission globale sur le chiffre d'affaires du magasin, vente physique et sur le site Internet de la marque, car le client peut venir en magasin mais achetter finalement sur le site plus tard.

Ces habitudes de consommation newyorkaises commencent à arriver en France, alors essayons d'anticiper, de proposer des concepts décalés pour éveiller curiosité, envie, fidélité !

 

L'équipe Avisé

 

Sources : Isabelle Musnick et Laetitia Faure, 15/03/2018

Crédit photo : StockSnap

Sondage
à la une

On veut connaître votre avis !
9 + 9 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.