Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Relancer le commerce de proximité

30/10/2020

La Banque des Territoires a décidé d’apporter un soutien massif au commerce de proximité. Une enveloppe de 1 milliard d’euros sera consacrée à l’accompagnement de 700 territoires. Des postes de managers de commerce seront créés ainsi que 100 foncières de redynamisation avec pour but la rénovation de 6000 commerces en France.

 

700 territoires à accompagner

À court terme, la Banque des Territoires (BDT) mobilise des ressources pour aider 700 territoires à identifier les conséquences de la crise sur les commerces :

  • 14 millions d’euros vont servir à financer des missions visant à identifier les effets de la crise sur l’offre commerciale de centre-ville
  • 5 millions d’euros serviront à cofinancer des postes de manager de commerce. Leur rôle sera de conseiller, guider, aider les artisans et commerçants à concevoir et décliner des plans d’action. Leur mission durera 2 ans
  • 7 millions d’euros permettront de financer des solutions numériques de commerce telles qu’un système de paiement sans espèces, une plateforme d’e-commerce ou une solution de e-réservation et de Click & Collect.

 

Anticiper les défaillances

En effet, la crise sanitaire et le confinement ont fait émerger des pratiques et donc des solutions nouvelles.

Selon Olivier Sichel, directeur général de la BDT, « il faut aujourd’hui capitaliser pour consolider et réinventer le commerce de proximité, l’inscrire dans l’ère numérique pour le rendre plus résilient aux crises et soutenir cette conversion numérique des activités commerciales ».

Il faut anticiper les défaillances commerciales, qui risquent d’entraîner une accélération de la vacance commerciale en 2021. Dans cette optique, la BDT se veut le partenaire du programme Action Cœur de Ville (ACV) et du programmes Petites villes de demain.  L’établissement s’est, dans ce but, associé au plan de relance gouvernemental pour le commerce.

 

Des offres qui intéressent les villes

Près d’une centaine de cœurs de villes ont fait connaître leur intérêt pour ces offres à court terme.

En Auvergne-Rhône-Alpes :

  • 6 villes ont exprimé leur intérêt pour le cofinancement de solutions numériques : offre commerciale d’un territoire, conversion numérique des activités de commerce ;
  • 3 villes ACV ont créé un poste de manager de commerce récemment : Annonay, Vichy, Privas et Thiers l’envisage aussi ;
  • 1 ville ACV table sur un diagnostic de la SCET (filiale de la BDT) pour mesurer les effets de la crise sur ses commerces ;
  • 3 villes ACV sont intéressées par deux autres types d’aides à l’ingénierie apportées par la Banque des Territoires : pour accélérer la passation de marchés publics et ajuster le plan d’action ACV.

 

Redynamisation commerciale à moyen terme

À moyen terme, la BDT va consacrer 300 millions d’euros d’investissement et 500 millions d’euros en prêts pour aider au développement de 100 foncières de redynamisation territoriale. Le but est d’agir sur le bâti existant et d’impulser les transformations urbaines et commerciales qui permettront la redynamisation.

Par ailleurs, 10 millions d’euros avec Bpifrance apporteront leur soutien à l’entreprenariat dans les cœurs de villes.  Le site comptoirdecampagne.fr est un bon exemple en Auvergne-Rhône-Alpes d’action conduite en matière de redynamisation commerciale.

Pour rappel, la Banque des Territoires a publié un guide des solutions numériques intitulé : "Dynamiser le commerce de centre-ville en un clic".

 

Lire aussi :  Commerces de proximité : des guides pour se lancer dans le numérique

S’installer en zones rurales

Une évolution contrastée pendant l’été pour les commerces alimentaires

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

touleco.fr

batiactu.com

 

Crédit photo : Pixabay