Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Sécurité sociale des indépendants : du nouveau en 2019

Depuis le 1er janvier 2018, la gestion de la protection sociale des travailleurs indépendants - auparavant gérée par le RSI - a été confiée au régime général de la sécurité sociale. Une période transitoire de deux années entre 2018 et 2020 est prévue pour permettre d’effectuer ce transfert.

Lire aussi :   RSI : tenez-vous informé des évolutions

 

Changements en 2019

Dans ce cadre, depuis le 1er janvier 2019, la Caisse primaire d’assurance-maladie (CPAM) prend en charge l’ensemble des assurés qui débutent une activité indépendante ou changent d’activité indépendante. Les nouveaux travailleurs indépendants relèvent directement de l’Assurance-Maladie et sont rattachés à la CPAM de leur lieu de résidence. Ils ne sont donc plus rattachés à la Sécurité sociale des indépendants et n’ont plus à adhérer à un organisme conventionné.

Ils bénéficient des mêmes services que les salariés sur ameli.fr :

  • Remboursement des soins
  • Versement des indemnités journalières
  • Paiement des pensions d’invalidité
  • Ouverture de droits à la CMU-C
  • Gestion de la carte VITALE 

Le rattachement à la CPAM s’effectue automatiquement, en fonction du lieu de résidence du créateur d’entreprise.

 

Transition en 2020

En revanche, pour les travailleurs indépendants installés avant le 1er janvier 2019, le transfert à l’Assurance-Maladie s’effectuera en 2020. En 2019, ils sont toujours rattachés à la Sécurité sociale des indépendants et continuent d’être remboursés pour les soins de santé par leur organisme conventionné.

 

Lire aussi : le statut d’indépendant séduit de plus en plus de Français

Lire aussi : Indépendantes : vers un congé maternité plus long

Lire aussi : Sécurité sociale des indépendants : des démarches plus simples

 

L’équipe Avisé

 

Source : economie.gouv.fr

 

Crédit Photo : Pixabay