Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Transformer les entreprises par le numérique

19/11/2018

Le Gouvernement a choisi de soutenir les projets de développement de plateformes numériques au sein des 16 filières stratégiques du Conseil national de l’industrie (CNI), à hauteur de 70 M€ dans le cadre du Grand plan d’investissement.

Les priorités varient selon les filières :

  • Services collaboratifs liés aux échanges
  • Gestion des approvisionnements
  • Co-conception, co-construction, opérations, maintenance, démantèlement des matériels ou installations

Plusieurs filières ont déjà engagé des travaux pour se doter d’une plateforme numérique : la filière aéronautique et spatiale, la filière automobile, les industries de la construction ferroviaire, la filière alimentaire dans le domaine de la traçabilité, les industriels de la mer, les industries et technologies de la santé pour exploiter au mieux le potentiel de l’intelligence artificielle appliquée aux bases de données de santé ou encore la filière construction avec le BIM.

 

Transformer les PME

Plusieurs mesures prises par ailleurs par le Gouvernement vont favoriser dans les prochaines années la transformation de l’industrie française et plus particulièrement les PME et TPE

Pour entrer dans l’industrie du futur, la France a besoin de combler son retard dans l’appropriation de nombreuses technologies : robotique, réalité virtuelle ou augmentée, réseaux de capteurs ou logiciels, traitement de données….  Exemple de ce déficit, son taux d’équipement en robots industriels est de 132 robots pour 10 000  employés contre 185 en Italie et 309 en Allemagne.

 

10 000 offres proposées

En premier lieu, une offre d’accompagnement est réservée aux PME pour les aider dans cette démarche. Elle s’articulera aussi bien dans le cadre de 16 filières stratégiques déjà identifiées par le CNI qu’au niveau régional. L’objectif du Gouvernement, en partenariat avec les Régions, est d’accélérer la dynamique en mobilisant 10 000 offres supplémentaires d’ici 2022. L’Etat y consacrera une enveloppe de 80 M€ dans le cadre du Grand plan d’investissement. Pour rappel, déjà 5200 accompagnements ont été réalisés depuis 2014.

 

Soutien à l’investissement

Le soutien à l’investissement pour les PME industrielles a pour but de faciliter les investissements de transformation. Un dispositif de suramortissement fiscal de 40% est introduit pour les investissements de robotisation et de transformation numérique.

Il concerne en particulier :

  • les équipements de robotique et de fabrication additive,
  • les outils numériques de conception et de gestion de production,
  • les capteurs connectés et les dispositifs d’identification, de traçabilité et de géolocalisation des produits,
  • les équipements de réalité augmentée et de réalité virtuelle, les machines de production à commande programmable ou numérique.

Ce suramortissement est une déduction exceptionnelle qui s’ajoute à l’amortissement pratiqué par ailleurs dans les conditions de droit commun. Il s’agit à la fois d’un gain de trésorerie et d’une économie d’impôt définitive pour les entreprises. Il s’ajoute aux autres dispositifs favorables à l’innovation comme par exemple le crédit d’impôt-recherche. Le taux  proposé est de 40 % au maximum mais le taux effectif sera ajusté par chaque entreprise afin d’assurer la compatibilité avec les mêmes règles au niveau européen.

L’investissement à réaliser est éligible s’il intervient avant le 31 décembre 2020. Il s’adresse aux PME, plus fragiles pour investir dans les révolutions technologiques afin d’accélérer leur croissance et leur transformation numérique, dans un contexte de concurrence internationale toujours plus forte.

 

Lire aussi : "Aide à l’investissement productif : retour du suramortissement en 2019"

 

L’équipe Avisé

 

Source : minefi.hosting.augure.com

Crédit photo : Pixabay