Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Travail et handicap : une convention signée entre l’Agefiph et l’Etat

Une convention triennale a été passée entre l’Agefiph et l’État. Elle vise notamment à amplifier l’accompagnement des entreprises pour l’emploi de personnes en situation de handicap et à soutenir leur montée en compétences tout en sécurisant leur parcours professionnel.

 

Un accès à l’emploi toujours compliqué

Si l’accès à l’insertion professionnelle des personnes handicapées s’améliore progressivement, beaucoup reste encore à faire. Quelque 12 millions de Français sont en effet en situation de handicap, dont 80% avec un handicap invisible survenu à l’âge adulte ou jeune adulte.

L’accès à l’emploi demeure pour eux plus compliqué que pour le reste de la population, compte tenu notamment de la méconnaissance des recruteurs, souvent démunis face au sujet du handicap. Il s’améliore cependant progressivement : on constate la baisse du nombre de demandeurs d’emploi en situation de handicap depuis 2019.

 

Plus d’apprentis et de recrutements

En même temps se développe l’augmentation du nombre d’apprentis en situation de handicap : leur nombre est passé de 3500 en 2019 à 6000 en 2020.

A noter encore les 15 000 recrutements - dont les deux tiers en CDI - signés depuis janvier 2021 au titre de l’aide à l’embauche du plan de relance. Toutefois, en dépit de l’obligation d’emploi qui pèse sur les entreprises, le taux d’emploi des entreprises reste inférieur à 4% au lieu des 6% prévus par la loi.

L’emploi s’avère pourtant un levier privilégié pour accéder à une pleine autonomie. C’est pourquoi l’action de l’Etat, appuyée par celle de l’Agefiph est plus que jamais indispensable, d’autant que la crise sanitaire et économique ne doit pas freiner la dynamique engagée ces dernières années.

 

Quatre priorités et trois grands principes

La convention signée entre les deux parties vise à définir quatre actions prioritaires pour la période 2021-2024 :

  • Amplifier l’accompagnement des entreprises pour l’emploi des personnes en situation de handicap
  • Soutenir la montée en compétence par le développement de l’alternance et de la formation
  • Sécuriser le parcours professionnel au travers de l’offre de compensation
  • Développer des partenariats pour une offre partagée et concertée dans l’accompagnement de l’inclusion professionnelle.

 

Cette convention s’appuie sur trois grands principes :

  • Une synergie renforcée entre l’Etat et l’Agefiph
  • Une couverture homogène de l’offre de services délivrée sur l’ensemble du territoire national
  • Un suivi et un pilotage de la performance et du respect des engagements fixés

 

« Tout au long de la crise, nous avons maintenu notre mobilisation en faveur de l’insertion des personnes en situation de handicap vers l’emploi, à travers notamment la mise en place de primes à l’embauche et à l’apprentissage. Les résultats obtenus sont encourageants mais il convient d’aller plus loin et de continuer à inciter les entreprises à se mobiliser pour l’emploi des personnes en situation de handicap. C’est tout l’enjeu de la convention que nous signons avec l’Agefiph » a commenté Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

 

Lire aussi:  Plan de relance : les TPE et PME en première ligne

 

L’équipe Avisé

 

Source : Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion

 

Crédit photo : Pixabay