Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Un plan ambitieux pour l’emploi des jeunes

Dans le contexte de crise sanitaire lié au COVID-19, le Gouvernement a présenté le 23 juillet un plan de soutien massif à l’emploi des jeunes à hauteur de 6,5 milliards d’euros. Une aide de 4000 € « sous forme de compensation de charge par l’Agence de Services et de Paiement (ASP) » sera versée trimestriellement pendant 1 an.

 

En CDI ou CDD d'au moins trois mois

Cette aide, qui se traduit par une réelle baisse du coût du travail, s’appliquera aux embauches en CDI ou CDD d’au moins trois mois de jeunes de moins de 26 ans, réalisées par une entreprise ou une association entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021 pour une rémunération inférieure ou égale à deux Smics. L’objectif est de générer 450 000 embauches d’ici janvier 2021.

Elle s’ajoute à celle déjà annoncée pour le recrutement d’un apprenti, de 5 000 euros par an s’il est mineur, 8 000 euros s’il est majeur. Le gouvernement espère la signature de 230 000 contrats d’apprentissage et de 100 000 contrats de professionnalisation qui n’auraient peut-être pas été signés sans ce coup de pouce.

 

Contre l’échec scolaire

Par ailleurs, 100 000 nouvelles formations qualifiantes ou pré-qualifiantes seront proposées aux jeunes sans qualification ou en échec scolaire dans l’enseignement supérieur dans les secteurs d’avenir tels que la transition écologique, la santé, le numérique. Quant au service civique, il pourra aussi accueillir 100 000 jeunes supplémentaires (il en compte 140 000 aujourd'hui).

Pour les jeunes les plus éloignés de l’emploi, 300 000 parcours d’insertion sont créés : 60 000 seront de vrais contrats aidés, mais uniquement dans le secteur marchand, qui assure une meilleure insertion dans le monde du travail que les emplois aidés dans le secteur public. La Garantie jeunes, efficace pour relancer des jeunes vulnérables, sera élargie de 50 000 places supplémentaires, portant leur nombre à 150 000.

Au total, c'est une enveloppe de 6,5 milliards d'euros qui sera affectée, en 2020-2021, à cet ensemble de mesures baptisé « un jeune, une solution » dont la mesure phare est la mise en place d'une aide à l'embauche des jeunes.

 

Lire aussi : Apprentissage : mise en place d'aides et de mesures pour faciliter le recrutement

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

liberation.fr

lexpress.fr

lesechos.fr

travail-emploi.gouv.fr

lefigaro.fr

 

Crédit photo : Pixabay