Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Une prime de 1 000 euros pour la mobilité des salariés

D’un montant forfaitaire de 1 000 euros, une prime à la mobilité des travailleurs modestes a été instituée dans le cadre d’un vaste plan d’aide au logement présenté en début d’année par le gouvernement. Julien Denormandie, ministre en charge de la ville et du Logement a annoncé sa mise en place, à partir de juillet 2019 et jusqu’en 2022. Cette proposition vise à réduire la distance entre le domicile et le lieu de travail.

La prime concerne les salariés souhaitant déménager pour se rapprocher de leur entreprise ou pour ceux commençant un nouvel emploi.

 

Deux critères nécessaires

Pour en profiter, deux critères sont nécessaires. Il faut tout d’abord que le déménagement réduise le temps de transport entre le domicile et le lieu de travail à moins de 30 minutes lorsque le salarié se déplace en véhicule individuel. Si ce dernier utilise les transports en commun, cette contrainte de temps disparaît. Second point, la prime est réservée aux seuls salariés dont le revenu net fiscal mensuel n’excède pas 1,5 Smic pour une personne seule, et au maximum deux Smic pour un couple.

 

100 000 salariés concernés

La prime de déménagement de 1 000 € pourra être utilisée librement, car aucun justificatif ne sera demandé. De plus, elle sera forfaitaire, ce qui signifie que son montant ne sera pas réduit si le déménagement coûte moins de 1 000 €.

Avec cette aide réservée aux revenus les plus modestes, c’est un véritable encouragement à bouger et se rapprocher de leur lieu de travail qui est adressé aux salariés. À terme, cette mesure dotée d’une enveloppe de 100 millions d’euros pourrait concerner près de 100 000 salariés, selon le gouvernement.

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

capital.fr

leparisien.fr

demarchesadministratives.fr

 

Crédit photo : Pixabay