Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

La Dentelle du Puy s’expose à l’automne

31/08/2019
Mots-clés: 

Le Centre d’Enseignement de la Dentelle au fuseau/Institut de Recherche, Innovation, Développement des Arts Textiles (IRIDAT), implanté au Puy-en-Velay, organise à l’occasion de son 45ème anniversaire de nombreuses manifestations les 4, 5 et 6 octobre 2019.

  • Le 4 octobre sera réservé à la visite de la vieille ville le matin et de la ville basse l’après-midi sur inscriptions. La visite de l’exposition « La dentelle du Puy une légende » fait partie du programme
  • Le 5 octobre, un grand « couvige » international réunira quelque 200 dentellières venues de toute la France mais aussi de Suisse, d’Espagne, de Belgique et d’Allemagne. Par ailleurs, un marathon regroupera 11 personnes qui se sont entraînées toute l’année sur un carton pour la réalisation de la plus belle dentelle. De nombreux vendeurs d’accessoires seront également présents. Ce sera aussi l’occasion de la remise des prix d’un concours proposé il y a un an sur le thème « Bord de mer ».
  • Le 6 octobre sera réservé à la visite dans les centres dentelliers de Haute-Loire en autocar de tourisme sur inscriptions.

Un forfait est proposé pour les trois journées.

 

Un millier de visiteurs attendus

« Nous attendons comme chaque année plus d’un millier de dentellières et de visiteurs qui viennent de toute la France et de l’étranger pour participer à cet événement » explique Mireille Roche, vice-présidente du Centre d’Enseignement de la Dentelle au fuseau. « Nous accueillons 400 stagiaires par an et nous avons autant de personnes qui suivent des cours par correspondance ».

 En effet, le Centre d’Enseignement de la Dentelle du Puy offre de multiples possibilités :

  • exposition renouvelée tous les ans de dentelles
  • Stages de loisir toute l'année,
  • Cours par correspondance depuis 30 ans
  • Préparation aux CAP et BMA art de la dentelle et présentation des candidats
  • Bibliothèque de plus de 1 500 livres traitant de la dentelle et des arts du fil
  • Boutique de fournitures pour faire de la dentelle avec 1300 articles qui peuvent être expédiés intra et hors des frontières avec paiement PayPal.

 

Comment réaliser la dentelle ?

A partir de la transcription technique d’un motif dessiné sur papier, le dentellier réalise à la main ou à la machine un tissu ajouré sans chaîne ni trame. Il utilise principalement des fils de soie, de nylon, de lin ou de coton, colorés ou non. Il existe plusieurs techniques : la dentelle à l’aiguille, réalisée au point d’Alençon ou d’Argentan, la dentelle au fuseau, ou la dentelle mécanique réalisée sur un métiers Leavers.

Aujourd’hui, les arts de la dentelle à la main connaissent un renouveau. On recense, en France, plus de 450 clubs dentelliers. La plupart des personnes qui se forment aux arts dentelliers pratiquent la dentelle en activité de loisir, certaines en font leur activité professionnelle. Les titulaires du CAP peuvent exercer en tant que fonctionnaires dans les ateliers nationaux où elles réalisent des dentelles destinées à enrichir les collections du Mobilier National. Elles peuvent aussi être enseignantes dans des associations, artisans d’art ou artistes libres.

 

Comment devenir dentellier ?

En formation initiale, on peut préparer un CAP arts de la dentelle option fuseaux (2 ans) ou un CAP arts de la dentelle option aiguille (2 ans). Actuellement, aucun lycée professionnel ne dispense l’enseignement du CAP arts de la dentelle. C’est dans le cadre de trois associations que le CAP de la dentelle au fuseau peut se préparer : le Centre d’Enseignement à la dentelle au fuseau du Puy en Velay (le plus ancien et le précurseur), le Conservatoire de la dentelle de Bayeux et l’Hôtel de la dentelle de Brioude.

Il est possible ensuite de se former au Brevet Métiers d’art de la dentelle au fuseau (2 ans), au BMA de la dentelle à l’aiguille (2ans) ou de préparer un Bac Pro Pilote de ligne de production (dentelle mécanique) en trois ans.

En outre, certains diplômes peuvent être préparés dans le cadre de la formation professionnelle continue. Les formations non diplômantes, de courte durée ou sous forme de cours à l’année, permettent de suivre une initiation, une formation complète ou un perfectionnement dans les différentes techniques des arts de la dentelle.

« Nous enregistrons chaque jour des demandes pour passer un CAP. Une fois diplômées beaucoup se tournent vers l’enseignement de la dentelle et la conservation du patrimoine » conclut Mireille Roche.

 

L’équipe Avisé

Source : http://www.ladentelledupuy.com/

Crédit photo : Centre d’Enseignement de la Dentelle du Puy

 

Sondage
à la une

On veut connaître votre avis !