Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

COVID 19 : des professions autorisées sous conditions

20/11/2020

Les toiletteurs animaliers peuvent ouvrir sous réserve de respecter un cadre très strict. Quant aux fleuristes, ils pourront vendre des sapins devant leurs magasins dès le 20 novembre.

 

Les salons de toilettage animalier ouverts dans certains départements

Les préfectures de certains départements - 03, 06, 14, 2A, 21,26, 33, 38, 40, 41, 46, 48,51, 52, 56, 58, 62, 71, 73, 74,76, 78, 81, 84, 85, 88, 89,91- autorisent depuis quelques jours l’ouverture des salons de toilettage animalier en « Click en Drive »

Les conditions d’ouverture sont très strictes :

  • Prise de rendez-vous uniquement par téléphone
  • Confirmation de rendez-vous par mail ou SMS
  • Déplacements des clients une attestation est requise avec comme mention « Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle, des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées, le retrait de commande et les livraisons à domicile »
  • Confirmation du rendez-vous dans le salon de toilettage
  • Dépose du chien à l’extérieur du salon de toilettage
  • Reprise du chien et encaissement (privilégier la carte bleue) à l’extérieur du salon de toilettage.
  • Aucun client ne peut entrer dans le magasin et pas plus de 6 personnes peuvent attendre devant le magasin
  • Le toilettage à domicile n’est pas autorisé pour tous les départements.

 

Les préfectures non citées, n’ont pas encore répondu à l'appel de la FFATA. La liste sera régulièrement mise à jour par la Fédération Française des Artisans du Toilettage Animalier (FFATA). Ces mesures peuvent évoluer dans les semaines à venir, suivant les annonces gouvernementales. Les artisans peuvent se renseigner directement auprès de leur préfecture départementale.

Lire aussi: Toiletteur animalier : une règlementation stricte mais pas d'obligation de formation

 

Des sapins en vente chez les fleuristes

L’achat devra se faire à l’extérieur et il ne sera pas nécessaire de commander à l’avance. Les ventes de sapins seront autorisées, dès le 20 novembre, notamment chez les fleuristes.

 « Dans la crise sanitaire à laquelle nous sommes confrontés, c'est quand même plus simple d'organiser cette vente de sapins dans la mesure où dans la plupart des cas ça se fait à l'extérieur », a expliqué Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture. « Vous aurez les lieux habituels, dans lesquels la vente sera organisée. Beaucoup de lieux sont déjà ouverts, je pense aux grandes surfaces, je pense aux magasins de bricolage, aux jardineries. S'agissant des fleuristes […] la vente à l'extérieur là aussi pourra être organisée », a expliqué le ministre.

Julien Denormandie a précisé qu'il serait possible d'acheter ces sapins sans avoir à les commander préalablement. « La filière s'organise, l'ensemble des producteurs sont à pied d'œuvre et il sera possible pour chacun de nos concitoyens d'avoir accès à ces sapins », a-t-il précisé. Il avait annoncé, dès le 16 novembre au soir la parution d'un décret pour permettre la vente de sapins de Noël, sans préciser où et à partir de quand.

L'enjeu économique est énorme. Le marché du sapin de Noël a représenté 195,8 millions d'euros en 2019, selon les données de Kantar en avril 2020. Près d'un quart des foyers a acheté un sapin l'an dernier pour célébrer Noël - soit environ 7 millions de sapins achetés en France - pour un budget moyen de 28 euros.

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

Fédération Française des Artisans du Toilettage Animalier

leparisien.fr

lci.fr

latribune.fr/

 

Crédit photo : Pixabay