Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Déménagement : des carnets de commandes bien remplis

Même si tous les déménageurs n’ont pas pu tirer leur épingle du jeu, la plupart des professionnels ont engrangé des résultats au-dessus de leurs attentes depuis la fin du confinement. Le reconfinement en cours n’est pas un obstacle puisque l’activité reste cette fois autorisée.

 

Des carnets de commandes bien remplis

« C’est la première fois qu’une crise ne nous aura pas affecté » explique Thierry Gros, président de la Chambre syndicale du déménagement. « Même si ce n’est pas le cas pour tous les déménageurs, nous avons enregistré une année exceptionnelle. Les gens qui ont été confinés pendant deux ou trois mois ne veulent plus revivre cela et déménagent ! »

Résultat les carnets de commandes se sont bien remplis, y compris pour ce qui est d’ordinaire la basse saison c’est-à-dire les mois de novembre à janvier. « Il n’y aura pas de creux, nous sommes pleins jusqu’au 15 janvier » précise pour sa part Thierry Gros, également chef d’une entreprise de transport et de déménagement, tout en reconnaissant que certains des adhérents de la Chambre syndicale ont beaucoup souffert.

 

Des dispositifs d’aide bien utilisés

Quant au trou de trésorerie dû au premier confinement, « il a été compensé, pas bouché ». Après la présaison, la trésorerie est remontée. « Il y a eu beaucoup de dispositifs de report d’échéances, très utilisés par nos adhérents. Puis l’activité est repartie à fond et les entreprises ont pu renflouer leur trésorerie depuis le 11 mai ». La grosse majorité des entreprises de déménagement sont des TPE d’une dizaine de salariés seulement.

Quant aux inconnues constatées au printemps, - les mutations professionnelles des salariés, les déménagements liés aux achats immobiliers des particuliers revus à la baisse ou décalés, la fermeture des offices notariaux, et des agences immobilières…etc.- elles se sont révélées positives, une fois le déconfinement en place.

 

Des prix restés stables

Dans la période, malgré la forte demande, les prix sont restés stables pour les consommateurs. « Il y a eu une peur de ne pas travailler au moment de la reprise. La baisse d’activité qui était envisagée pour juillet-août, n’a finalement pas eu lieu ». Quant au prix de pleine saison jusqu’en octobre, ils sont restés les mêmes que l’an dernier.

Pour rappel, l’interdiction de déménager pendant le premier confinement avait été souhaitée par les professionnels eux-mêmes, qui n’étaient alors équipés, ni de masques, ni de gel hydroalcoolique. Aujourd’hui, le contexte est totalement différent, et le protocole sanitaire le plus strict s’applique en toute sécurité.

Reste un problème à résoudre, celui des recrutements et de la formation du personnel, qui demeure alors que la saison se prépare un an à l’avance.

 

Lire aussi : Déménagement : forte reprise après deux mois d’arrêt total

 

L’équipe Avisé

 

Source : Chambre Syndicale du Déménagement

 

Crédit photo : CSD