Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Fleuristes : moins de professionnels et chiffre d’affaires en baisse

06/04/2020
Mots-clés: 

Le nombre d’entreprises fleuristes s’est contracté de 6,5% entre 2015 et 2018. Plus de six entreprises sur dix (62%) n’ont aucune salarié au 31 décembre 2018, indiquent les résultats de l’étude sur les chiffres clés des fleuristes réalisée par I+C/Xerfi pour Val’hor et la Fédération française des artisans fleuristes (FFAF).

 

En 2018, on dénombre 14096 entreprises fleuristes en France, soit un chiffre en baisse de 6,5% en trois ans. Le secteur enregistre une accélération de la baisse du nombre d’entreprises après avoir régressé de 1% entre 2013 et 2015.

 

Source: Xerfi/I+C pour  l'ADPFA Val'hor et la FFAF

 

Poids des petites communes

L’entreprise en nom personnel demeure le statut le plus courant de la profession en 2018 (46% des fleuristes). L’âge des entreprises fleuristes est en moyenne de 12,5 ans au 31 décembre 2018 (contre 11,5 ans en 2015). Plus des trois quarts des entreprises fleuristes sont implantées en centre-ville. Les autres se situent en zone péri-urbaine (17,5%), dans un centre commercial (5%) ou dans un marché (1%).

 

Source: Xerfi/I+C pour  l'ADPFA Val'hor et la FFAF

 

Autre constat : les fleuristes sont surreprésentés dans les communes de moins de 10 000 habitants en 2018, comme en 2015, relève l’étude. Celles-ci regroupent 49,9% de la population totale et 65% des fleuristes.

 

Ventes en recul de 12% en trois ans

Par ailleurs, le chiffre d’affaires réalisé par la profession est tout comme le nombre fleuristes  en recul: il s’est établi à 1,73 milliard d’euros (hors taxes) et perd 12% entre 2015 et 2018, après avoir baissé de 6% entre 2013 et 2015.

Le panier moyen dépensé par les clients est de 23 euros. Par catégories de produits, l’étude relève que les fleurs situées à l’intérieur de la boutique (vendues à la pièce ou bouquets), représentent 35% du chiffre d’affaires et les fleurs situées à l’extérieur 5,5%. Les plantes d’intérieur pèsent 23% des ventes, les plantes d’extérieur 8% et le deuil 13%.

La proportion de professionnels travaillant avec une ou plusieurs chaînes de transmission florale est en hausse passant de 74% en 2013, à 77% en 2015 et 85% en 2018. Les chaînes florales apportent en moyenne 7% du chiffre d’affaires total, comme en 2013

Au total, la profession compte 27 800 personnes (31 180 en 2015) dont 13 819 salariés (15 980 en 2015). Quant à la part des entreprises rencontrant des difficultés de recrutement, elle a fortement progressé passant de 13,5% en 2015 à 25,5%  en 2018.

 

Source: Xerfi/I+C pour  l'ADPFA Val'hor et la FFAF

 

En 2018, les dirigeants d’entreprises ont en moyenne 47 ans (soit 48,5 ans pour les hommes et 46 ans pour les femmes). La classe d’âge 45-54 ans concentre 33% des dirigeants d’entreprise de sexe masculin et 33% de sexe féminin.

Les dirigeants non salariés représentent plus de quatre actifs sur dix de la profession, soit 45,5% (plus 3 points  par rapport à 2015).

Source: Xerfi/I+C pour  l'ADPFA Val'hor et la FFAF

 

L’équipe Avisé

 

Source : valhor.fr

 

Crédit photo : Pixabay