Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Fleuristes : une reprise d'activité encourageante après un confinement difficile

19/08/2020

La Fédération Française des Artisans Fleuristes a publié les résultats de deux enquêtes sur l’activité de la filière pendant et après le confinement.

 

Des pertes importantes en mars 2020

Un premier sondage a été réalisé auprès des artisans fleuristes – adhérents ou non – pour les interroger sur leur activité pendant la période du 27 au 31 mars 2020, soit vers le début du confinement. En 5 jours, la fédération a recueilli 1506 réponses, soit plus de 10% des entreprises du secteur en France.

Sur la 2ème quinzaine de mars, plus de 90% des fleuristes déclarent n’avoir eu aucune activité et les 10% restant honorant les commandes en cours et effectuant des livraisons. Sur le mois de mars 2020, plus de la moitié des artisans déclarent avoir subi une baisse de leur de chiffre d’affaires de plus de 50%.

 

graphique 1

Source : FFAF

 

Les résultats de l’enquête abordent également l’évaluation par les artisans du montant de leurs pertes sur cette période ainsi que le montant de leurs charges fixes mensuelles : 86,4% ont une perte sèche allant jusqu’à 5000€ et dans le même temps, 75% des entreprises ont des charges fixes allant jusqu’à 7500€.

Au moment de l’enquête, 91,6% des entreprises comptaient demander l’aide de 1500€ du Fonds de solidarité.  

 

Un bilan de fin d’année impacté par le confinement

Suite à la fin du confinement, la FFAF a de nouveau interrogé les entreprises de fleuristes afin de proposer un nouveau panorama de l’activité et de connaitre le niveau d’activité. Ce baromètre est articulé autour de deux périodes : du 15/04 au 11/05 et le post-confinement du 11/05 au 02/06.

Avant le déconfinement, plus de la moitié des entreprises avaient mis en place un autre moyen de vendre des fleurs malgré la fermeture administrative.

 

graphique 2

Source : FFAF

 

Malgré la mise en place de drives ou livraisons, les fleuristes accusent une perte moyenne de CA de 10.000€ ce qui représenterait un impact de -15% sur leur bilan.

 

graphique 3

graphique 4

Source : FFAF

 

Sur cette même première période, 89% des entreprises ont pu bénéficier du Fonds de solidarité et 63,7% ont mis leurs salariés en activité partielle. La moitié des fleuristes interrogés estiment que les aides de l’État sont suffisantes et, 73.6% des entreprises considèrent qu’elles ont permis la sauvegarde de leur entreprise.

 

Une reprise encourageante accentuée par la Fête des Mères

Par rapport aux années précédentes, 80% des fleuristes ont eu une activité supérieure ou égale pendant le déconfinement du 11/05 au 02/06. Plus des ¾ des entreprises constatent un CA équivalent ou supérieur allant jusqu’à plus de 30% pour certaines d’entre elles.

La Fête des Mères, évènement majeur pour les fleuristes, s’est déroulée un mois après la réouverture des boutiques. La quasi-totalité des professionnels se déclarent satisfaits de leur activité à cette occasion, notamment grâce à un CA en hausse par rapport à l’année précédente.

 

graphique 5

Source : FFAF

 

Le regain d’activité semble donc, un mois après le déconfinement, dans une bonne dynamique pour les fleuristes avec un quart d’entre eux qui comptent former un apprenti à la rentrée et un autre quart qui envisage de le faire malgré le lourd impact financier qu'auront les pertes dues au confinement.

 

Lire aussi : Coronavirus : la filière horticole sous le choc

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

Impact COVID-19  : Résultats enquête fleuristes mars 2020

Baromètre activité post Covid

 

Crédit image : Pixabay