Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Le marché du vélo ne connaît pas la crise

La crise sanitaire a boosté le marché du cycle (vélos, pièces et accessoires). En 2020, il atteint près de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires, en croissance de 25% sur un an, en dépit des magasins fermés pendant deux mois et d’une fabrication stoppée nette.

 

« Alors que les premiers mois furent chaotiques pour les professionnels du secteur (fermeture des industries, ralentissement des chaînes d’approvisionnement…), l’année 2020 a considérablement accéléré la dynamique que connaissait le marché du vélo ces dernières années » explique l’Union Sport et Cycle, première organisation professionnelle du secteur du sport et des loisirs. Ainsi quelque 2 684 800 vélos ont été vendus l’an dernier (+1,7%).

Les Français se sont rués sur les vélos, dès la fin du premier confinement, encouragés par les grandes municipalités qui ont déployé très vite des kilomètres de pistes cyclables. Baptisées « coronapistes », elles sécurisent les parcours à vélo et ont largement participé à l’engouement de la population pour ce mode de déplacement.

Mis en place par le gouvernement, le dispositif « Coup de pouce vélo » a lui aussi apporté sa pierre à l’édifice, permettant la réparation de près de 2 millions de vélos. Cela s’est traduit par une augmentation de 27% de la pratique du vélo hors périodes de confinement en France. Quant au marché des pièces et accessoires, il a représenté plus de 1 milliard d’euros en 2020, soit une progression de 20% par rapport à 2019.

 

Lire aussi : Plein succès pour « Coup de pouce vélo »

 

Bond du VAE

Dans ce contexte porteur, le véhicule à assistance électrique (VAE) a remporté un franc succès avec 514 672 engins vendus (+29%) à un prix moyen en hausse de 21%, à 2079€. Le VAE représente désormais 56% du marché en valeur.

Toujours très plébiscités, les VAE de ville (40% sur le total des VAE vendus avec 207 000 unités) sont suivis de près par les VAE à usage sportif en plein essor (+46% en volume par rapport à 2019 soit 136 000 unités). Les vélos pliants ont progressé de 95% (23 0000 unités vendues).  Quant au segment du vélo cargo a lui littéralement explosé (+354%), avec 11 000 unités en 2020 contre environ 3000 un an plus tôt.

Beaucoup de modèles sont disponibles derrière le vocable « vélo cargo ». Il y a les biporteurs (deux roues et une caisse), les triporteurs (trois roues et une caisse) ou encore les « longtails » (vélos allongés). Ces produits séduisent les professionnels de la cyclologistique, pour la livraison du dernier kilomètre ou les familles qui veulent se passer d’un véhicule motorisé.

 

Source: Union Sport et Cycle

 

Une nette montée en gamme

Les vélos de qualité à un prix plus élevé sont de plus en plus recherchés y compris pour les vélos classiques : le prix moyen des vélos (classiques et VAE) vendus en 2020 est aujourd’hui de 717€ soit une progression de 25% par rapport à 2019. Forts d’une épargne abondante, les Français ont été moins regardants à la dépense.

 

Une production en croissance

Reste que l’afflux important de nouveaux clients a aussi engendré des ruptures de stocks, notamment dans les grandes enseignes. Une pénurie de pièces (dérailleurs, cassettes, batteries) est ainsi apparue en 2020 en raison de la forte demande. Cette pénurie sur certains produits devrait encore prendre plusieurs mois avant de se résorber : il faut en moyenne 9 mois pour fabriquer un vélo entièrement mais il suffit qu’une pièce manque pour que tout soit retardé.

Au total, 660 690 vélos sont sortis des usines françaises en 2020 dont 261 000 VAE. Selon les industriels, qui réalisent surtout de l’assemblage, la production devrait augmenter de 40% en 2021.Pour l’heure la balance commerce demeure déficitaire : la France a importé 2 201 000 vélos l’an dernier et en a exporté seulement 265 000 à l’étranger.

Sans la fermeture des boutiques de sept semaines durant le premier confinement et les problèmes de livraison de pièces détachées venues d’Asie, la fédération Union Sport et Cycle estime que le secteur aurait pu atteindre un chiffre d’affaires encore plus important en 2020. Selon une étude menée par le cabinet Xerfi fin décembre 2020, les ventes de vélo devraient progresser de 9% par an entre 2020 et 2023 en France.

 

Source: Union Sport et Cycle

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

capital.fr

lesechos.fr

 

Crédit photo : Pixabay