Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Plantes et fleurs : connaître les labels

03/10/2019
Mots-clés: 

Val’Hor, l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage met à la disposition des entreprises de la filière du végétal d’ornement divers outils et labels pour les aider à améliorer leur compétitivité et répondre à la demande des consommateurs en quête d’éco-responsabilité et de qualité.

 

Le Label Rouge

Il suit un cahier des charges aussi rigoureux que dans le domaine alimentaire : le Label Rouge végétal est, depuis sa création en 1960, la référence qualité pour les arbres, les plantes, les fleurs aussi bien pour les professionnels que pour les consommateurs. Il totalise plus de 200 variétés sur le marché (fleurs mais aussi gazon et sapins). En 2018, il s’est vendu plus de 465 000 unités de plantes et bulbes labellisées sur la saison printemps-été pour un chiffre d’affaires estimé de 1,7 million d’euros. Une centaine d’horticulteurs, de pépiniéristes et de nombreuses enseignes de distribution sont impliquées dans le succès du Label Rouge végétal.

Au cœur du dispositif, l’association Excellence Végétale regroupe des producteurs, des distributeurs et des associations de jardiniers. Sa mission est de promouvoir les signes de reconnaissance de la qualité (Label Rouge), de l’origine (Fleurs de France, IGP) et de l’éco-responsabilité (Plante Bleue) pour les plantes. Les critères d’attribution du Label Rouge sont énoncés dans un cahier des charges précis, validé par l’État, qui définit l’ensemble des exigences à respecter pour obtenir la qualité attendue. Des contrôles et des tests réguliers sont réalisés auprès des consommateurs pour valider le niveau d’appréciation des plantes labellisées.

 

Plante Bleue

Créée par Val’Hor et reconnue par les pouvoirs publics, Plante Bleue est une certification environnementale et sociale française. Elle identifie les végétaux d’ornement (fleurs, plantes, arbres) produits de façon éco-responsable.

Plante Bleue certifie que les horticulteurs et pépiniéristes respectent un cahier des charges strict et précis visant à limiter les impacts environnementaux en attestant de leurs bonnes pratiques dans les domaines suivants :

  • La gestion de l’irrigation
  • La stratégie de fertilisation
  • La protection des cultures
  • La gestion des déchets
  • La maîtrise de l’énergie
  • La biodiversité et l’environnement
  • Les règles sociales et sociétales

Cette certification est ouverte à toutes les entreprises quelle que soit leur taille, leur type de production et leur clientèle. La démarche vise à répondre à la demande croissante des consommateurs en produits éco-responsables.

 

Fleurs de France

C’est le signe de reconnaissance des végétaux produits en France. Pour le consommateur, c’est l’assurance de l’origine française des végétaux qu’il achète. La mention Fleurs de France valorise la production horticole nationale et incite les Français à choisir plutôt des végétaux produits en France, favorisant le maintien de l’activité économique et des emplois.

Au travers de la signature Fleurs de France, c’est aussi répondre aux enjeux de traçabilité sur la provenance des végétaux. Pour les consommateurs, ce label répond à leurs interrogations quant à l’origine des fleurs, plantes et bulbes qu’ils achètent dans les points de vente.

Depuis le 1er janvier 2017, Fleurs de France est réservé aux horticulteurs et pépiniéristes français engagés dans une démarche éco-responsable ou de qualité reconnue (certification environnementale Plante Bleue, Label Rouge, Agriculture Biologique, Charte Qualité Fleurs…)

 

Locavert

Val’Hor mène des actions auprès des collectivités pour favoriser l’achat local d’arbres, de plantes, de fleurs dans le domaine des espaces verts. C’est dans ce cadre qu’a été lancée la fiche Locavert, nouvel outil à destination des acheteurs publics pour accompagner le développement de l’approvisionnement local de qualité.

Elle a pour objet de présenter un ensemble de préconisations, comme autant d’outils pouvant être mis en œuvre par les acheteurs publics. Elle est disponible sur le site agriculture.gouv.fr et constitue un outil pratique et opérationnel au service des collectivités locales et des entreprises de la filière.

 

Code de conduite Plantes envahissantes

C’est l’engagement des professionnels pour préserver la diversité végétale. Lancé en 2015, il permet aux professionnels de la filière de s’engager de manière proactive pour limiter les éventuels impacts négatifs des plantes exotiques envahissantes sur la biodiversité, la santé humaine ou les activités économiques. Il permet aussi de sensibiliser les consommateurs et les donneurs d’ordres en ce sens.

Les plantes relevant du code de conduite sont réparties sur deux listes :

  • la liste de consensus (interdiction totale d’utilisation) recense les plantes que tous les acteurs concernés souhaitent ne plus voir produites, vendues, prescrites ou utilisées sur l’ensemble du territoire
  • la liste de plantes soumises à recommandation (restrictions partielles d’utilisation) recense les plantes qui sont envahissantes que dans certains milieux où elles peuvent avoir des impacts négatifs. Elles ont cependant des aspects positifs pour les utilisateurs. Des conditions précises d’utilisation sont définies.

 

Charte Qualité Fleurs

Cette démarche vise à améliorer et garantir la qualité des fleurs coupées, et en particulier leur tenue en vase. Elle s’établit dans une logique de transparence et de rigueur et est le garant, pour les fleuristes comme pour les consommateurs d’une qualité assurée. Les producteurs engagés dans la charte ont un accès facilité à Fleurs de France.

 

Plantes mellifères

Val’Hor a participé à un travail collectif en 2017 pour établir une liste de 200 plantes nectarifères et pollinifères à semer et à planter, destinée à ceux qui souhaitent participer à la protection des abeilles et des pollinisateurs. Elle a vocation à être un outil d’aide au choix des espèces à implanter selon plusieurs critères :

  • Le type de plante
  • La période de floraison
  • La disponibilité dans les circuits classiques de distribution et chez les horticulteur et pépiniéristes de France métropolitaine.

Elle recense des végétaux répondant à la diversité des utilisateurs potentiels : espèces agricoles, cultures potagères et fruitières, plantes ornementales.

 

Val’Hor représente les 53 000 entreprises du végétal d’ornement. Elle est constituée des organisations professionnelles représentatives des secteurs de la production (horticulteurs pépiniéristes, semenciers), de la distribution et du commerce horticole (fleuristes, jardineries, grossistes, libre-services agricoles) ainsi que du paysage et du jardin (paysagistes, concepteurs, entreprises du paysage).

 

Source: Val'Hor

Un collectif de fleurs françaises

Créé le 1er janvier 2017 à Paris, le Collectif de la fleur française soutient la culture de fleurs françaises locales et de saison. L’association s’inspire du Slow Flower movement, né aux États-Unis au milieu des années 2000 et qui essaime depuis dans le monde entier. Son nom rend hommage au mouvement Slow Food qui milite pour une agriculture responsable.

Le Collectif de la Fleur française a été créé par Hélène Taquet, floricultrice et fondatrice de Popfleurs en 2014 et Sixtine Dubly, journaliste et auteur de « La Tentation des fleurs » qui annonçait l’émergence du mouvement et en racontait la genèse.

Afin d’encourager les savoir- faire agricoles et l’artisanat, le collectif met en place le premier Annuaire Slow Flower. C’est le réseau français de la fleur responsable : il identifie, présente, localise les fermes aux fleurs, les fleuristes, les acteurs engagés en faveur de cette révolution florale. Tous ont recourt à minima à 50% de fleurs françaises, locales et de saison. Elles sont cultivées le plus naturellement possible.

 

Lire aussi : Un label-éco responsable pour les fleuristes

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

valhor.fr

jardinerie-animalerie-fleuriste.fr

 

Crédit photo : Pixabay