Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Toiletteur animalier : une règlementation stricte mais pas d'obligation de formation

Réaliser des soins esthétiques sur les animaux,  -en général chien ou chat-, est le métier du toiletteur animalier.  Il nécessite des compétences techniques, un bon contact avec les animaux, des capacités de gestion, de l’aisance relationnelle et aussi une certaine résistance physique.

 

Les opérations de base pratiquées sont en effet l’hygiène corporelle et des soins dits de beauté. Il peut également exercer une activité connexe, qui consiste en la vente d’accessoires (coussins, cages de transport, produits de soins, laisses, colliers, aliments, jouets…etc.) mais en aucun cas, il ne doit empiéter sur des professions réglementées telles que les soins vétérinaires.

L’activité de toilettage animalier est artisanale si l’entreprise ne compte pas plus de 10 salariés et commerciale au-delà. Les artisans-commerçants et les artisans qui créent une société commerciale doivent être inscrits simultanément à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat ainsi qu’au registre du commerce et des sociétés. En cas de création de société commerciale (SARL, EURL, SAS…etc.) ou de pluriactivité, le CFE transmettra le dossier au Répertoire des métiers et au greffe du tribunal de commerce.

Il est possible d’ouvrir un salon de toilettage chez soi et notons que 80% des toiletteurs sont des toiletteuses.

 

Pas de qualification particulière

Pour devenir toiletteur animalier, aucune qualification particulière n’est exigée. Cependant, il est recommandé d’avoir suivi une formation adaptée : différents cursus sont actuellement enregistrés au Répertoire Nationale des Certifications Professionnelles (RNCP):

  • Toiletteur canin : Fédération française des artisans du toilettage animalier (FFATA)
  • Toiletteur animal : Free mousse toilettage (CFNT)
  • CTM Toiletteur canin et félin (CMA France)
  • BTM Toiletteur canin et félin (CMA France - en cours d'inscription au RNCP)

Depuis l’entrée en vigueur de la Loi Pacte, le 24 mai 2019, le stage de préparation à l’installation(SPI) n’est plus obligatoire.

 

La réglementation à respecter

Pour se prévaloir de la qualité d’artisan, les personnes physiques ou les dirigeants sociaux des sociétés artisanales doivent justifier soit :

  • d’un CAP, d’un BEP ou d’un titre homologué ou enregistré lors de sa délivrance au RNCP
  • d’une expérience professionnelle dans le métier de 3 ans au moins sur le territoire d’un État membre de l’Union européenne ou partie de l’Espace économique européen (article 1 du décret n°98-247 du 2 avril 1998 modifié par décret n° 2017-861 du 9 mai 2017).

Il s’agit également pour le professionnel de respecter les normes de sécurité et d’accessibilité. Pour les locaux ouverts au public, les obligations relatives aux ERP doivent être prises en compte en termes de sécurité incendie et d’accessibilité.

Bien sûr, l’activité de toilettage des chiens et des chats doit être exercée dans des installations conformes aux règles sanitaires et de protection animale applicables à ces animaux  (article L 214-6 du code rural et de la pêche maritime). Les obligations liées à la garde d’animaux s’appliquent aussi.

 

Transparence sur les prix

En outre, le toiletteur doit afficher le prix des prestations et des produits vendus conformément à l’article L113-3 du code de la consommation. Il a également pour obligation de remettre une note au client quand la prestation a été rendue, et avant le paiement, du prix si le prix de la prestation est supérieur à 25 € TTC. En dessous de ce prix, la délivrance d’une note est facultative mais elle doit être remise au client s’il la demande.

Chaque note, établie en deux exemplaires comprend :

  • la date de rédaction de la note
  • le nom et l’adresse de l’entreprise prestataire
  • le nom du client (sauf opposition de sa part)
  • la date et le lieu d’exécution de la prestation
  • le décompte détaillé en quantité et en prix de chaque prestation et produit
  • la somme à payer hors taxes et TTC

Les doubles des notes sont à classer chronologiquement et à garder durant deux ans.

 

Un marché en progression constante

Depuis quelques années, le marché du toilettage est en progression constante en France. Il représente un marché de près de 1 milliard d’euros, en croissance de 20 % sur cinq ans mais il est aussi fortement concurrentiel et en recomposition rapide.

Le secteur des animaux est en effet un marché porteur dans l’Hexagone : on compte en France 51 millions d'animaux de compagnie, dont 7,7 millions de chiens et 8,2 millions de chats. Plus de la moitié des familles françaises possèdent un animal familier (52 % d’entre elles). On note également que les animaux ont tendance à vivre plus longtemps qu’avant, grâce à une meilleure alimentation et à l’amélioration des soins apportés. Néanmoins, le marché du toilettage animalier reste un marché de niche : seuls 16,5 % des propriétaires d’animaux se rendent régulièrement chez un toiletteur animalier.

Les prestations de tonte et de coupe sont très concurrentielles et leurs prix sont tirés vers le bas. Les prestations en progression sont le peeling, le trimming par « épilation », le démêlage, le brushing (brosse, air pulsé), ou encore le bain et séchage. On note aussi le développement des soins spécifiques pour les chiens: massages, relaxation, spa avec bulles…

Les ventes de produits offrent un bon complément de revenu mais la concurrence est forte sur ce créneau (animaleries, jardineries…). Les toiletteurs se distinguent en proposant des produits haut de gamme.

La régularité des clients fidèles est estimée à une visite toutes les 5 semaines en moyenne. Autre constat, le toilettage félin est en progression. Quant au soin, il dure en moyenne 1 heure et quart.

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

creerentreprise.fr

bpifrance-creation.fr

thebusinessplanshop.com

travailleraveclesanimaux.fr

 

Crédit photo : Pixabay