Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Coronavirus : l’impression 3D se mobilise

Pôles de compétitivité, fabricants de machines, industriels, artisans, fablab ou encore particuliers issus de la communauté « Maker », les appels à une action concertée ont été nombreux depuis quelques jours.

 

Une production lancée dans le Vercors

Depuis le Vercors, Clément Jacquelin, frère du champion de biathlon, a lancé une production de masques 3D dans toute la France, à destination des particuliers. Fort de ses dix imprimantes 3D, sa société Athletics3D s’est lancée l’aventure.

« Nous avons répondu à l’urgence de la Commission européenne il y a plus d’une semaine maintenant. Nous nous sommes inspirés d’initiatives prises ailleurs notamment en Italie. C’est passé par la création d’une plateforme Letchie pour financer les premiers investissements en matière première ».

Des soutiens sont arrivés de toute la France, pour freiner la propagation du virus. La communauté Hopitaux Champions, créée pour l’occasion, regroupe diverses initiatives permettant de fabriquer des masques barrières, des visières de protection et des dispositifs pour ouvrir les portes avec les coudes. « Nous avons reçu un appel de la Commission européenne auprès de qui nous avons d’excellents retours ».

Par ailleurs, l’entreprise artisanale Athletics 3D a développé, avec La Fabrique du Ski, une autre société implantée dans le Vercors qui travaille sur des technologies complémentaires, un masque barrière dans une coque plastique étanche et souple, réutilisable et lavable. Ce dispositif est en cours de test par la Direction Générale de l’Armement et de validation auprès de la Direction Générale des Entreprises et de la Direction Générale de la Santé.

En attendant, Athletics 3D et la Fabrique du Ski table sur la production de 500 unités par semaine de masques barrière, capacité qui sera portée à 1500 par semaine d’ici peu destinés à leurs entourages et à leurs proches, ainsi qu’à des commerçants.

« Nous avons également co-participé à la création d’un masque pour les soignants avec le CHU de Grenoble et en parallèle, commencé des tests avec le CEA de Grenoble et l’Université Savoie Mont-Blanc. Il s’agit d’un test sanitaire pour la réutilisation  comme matière première de papier d’emballage de stérilisation utilisé par ls services hospitaliers. »

 

Une plateforme de mise en relation des imprimeurs 3D avec personnels hospitaliers

Autre initiative, celle de la plateforme Covid3.fr qui illustre la détermination de particuliers pour participer à l’effort en cette période de pénurie de masques. Elle a pour objectif de mettre en relation imprimeurs, personnels hospitaliers et fournisseurs de matières premières.

 

Faire la différence

« Dans le contexte actuel, la fabrication additive peut faire la différence et répondre à l'urgence », indique pour sa part Laurent Aubertin, directeur des opérations du pôle de compétitivité EMC2 à Nantes. « Un fichier CAO suffit pour lancer la production, les pièces imprimées ne nécessitent pas ou peu d'assemblage et la production peut se faire à proximité des hôpitaux pour alléger la logistique. »

Une centaine d’industriels ont mis à contribution leur parc d'imprimantes. Certaines grandes structures possèdent jusqu'à 40 machines. « L'idée est de mettre en oeuvre une forme d'industrie de secours pour épauler le monde hospitalier. Nous mettons en place une usine en réseau, prête à accueillir les commandes », résume Laurent Aubertin.

Depuis le 23 mars, un questionnaire a été adressé aux adhérents du pôle afin de répertorier et d'évaluer la disponibilité des équipements de fabrication additive. Localisation, marques, dimensions des machines, nombre d'équipements, secteur d'origine de l'industriel, nature des pièces pouvant être mise en œuvre… Tous ces critères vont permettre de coordonner les actions en fonction des besoins sur le terrain.

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

france3-regions.francetvinfo.fr

industrie-techno.com

lesechos.fr

 

Crédit photo : Pixabay