Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Coronavirus : une expérience collective en Chartreuse pour fournir des masques

La production en semaine 1 a été de 1 600 masques, et près de 3000 sont prévus en semaine 2. L’opération rassemble environ 80 couturières depuis leur domicile, des entreprises artisanales locales, les collectivités publiques et les professionnels médicaux. Elle est réalisée en intégralité en bénévolat.

Objectif de ces masques textiles : permettre de se protéger, de continuer son activité professionnelle, de maintenir l’activité de l’établissement et la prise en charge des patients. Mais ce ne sont pas des masques chirurgicaux, ils n’apportent pas la même protection, et sont moins efficaces. Ils sont lavables et réutilisables, à condition d’être utilisé par une seule et même personne.

 

Une démarche structurée

Suite à des initiatives locales, la démarche s’est structurée tout d’abord à Saint-Pierre-de-Chartreuse avec la commune et son maire, le médecin de ville, la pharmacie et une douzaine de couturières locales parmi lesquelles des artisanes. La PME UltimeSport, fabricant de médailles en bois et en métal basé à Saint-Pierre-de-Chartreuse, et Benoit LavaL, ingénieur textile, ont en parallèle numérisé les patronages, finalisé le procédé de découpe au laser des tissus pour un volume de production semi-industrielle.

Des contacts ont aussi été pris avec les fournisseurs spécialisés pour l’approvisionnement en tissus et en quantité, avec notamment l’entreprise Payen qui produit les tissus en Ardèche. La cadence de découpe de kits prêt à monter est actuellement de 500 pièces par jour, et devrait doubler cette semaine : le travail est réalisé par deux salariés à titre bénévole et d’autres volontaires.

Le projet est de produire 10 000 masques pour les besoins de Chartreuse. Davantage seront fabriqués si nécessaire en fonction de la demande et des capacités d’approvisionnement. La logistique est assurée par les Transports Combaz qui distribuent gratuitement les kits auprès de chaque référent municipal puis les récupère.

 

Le perfectionnement est en cours

La Communauté de Commune Cœur de Chartreuse finance les matières premières, et son président Denis Séjourne coordonne l’ensemble de la chaine avec Benoit Laval. Dix communes participent et récupèrent les masques auprès des couturières à domicile.

Ceux-ci sont remis aux professionnels médicaux locaux : pharmacies, médecins, hôpital de Saint-Laurent-du-Pont, qui en assurent la distribution selon les priorités médicales qu’ils établissent, entre patients, personnes âgées, EHPADS, maisons de vie, aide-soignants…

Le perfectionnement technique des masques est également en cours, piloté par Benoit Laval, UltimeSport, la société Payen-Pagastic, et des services de l’Etat pour les tests en laboratoire.

Lire aussi : Covid-19 : le réseau des CMA d'Auvergne-Rhône-Alpes en soutien aux entreprises artisanales

 

L’équipe Avisé

 

Crédit photo : Benoit Laval