Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Tendance : les Français ont moins dépensé en produits de beauté

14/06/2021

Le marché des produits de beauté a reculé en France en 2020, de 5,4% en valeur à 10,3 milliards d’euros tandis que selon Kantar panel Worldpanel, les volumes sont restés stables. Depuis le début de la crise sanitaire, les Français ont fait davantage d’achats de produits d’hygiène, surtout dans la grande distribution.

 

Le recul en valeur constaté en 2020 est une première depuis trois ans relève Kantar. Les ventes de crèmes et produits cosmétiques ont baissé de 5,4% par rapport à 2019. Les volumes sont en revanche restés stables (+0,6%) en dépit des fermetures de magasins.

 

Moins de maquillage et de parfums

Selon Anaïs Dupuy, de la division Worldpanel chez Kantar, « les consommateurs ont acheté autant de produits mais moins chers. » Les produits d’hygiène tels que le savon et les gels douche ont fortement progressé (+34% en volume).

La crise du Covid-19 a eu un impact sur les catégories achetées par le Français qui se sont recentrés sur l’essentiel : savons, coloration à domicile, dépilatoires et soins du corps ont profité de la situation alors que le maquillage, le styling ou les parfums ont été plus arbitrés : le maquillage (-24%) et les parfums (-14%) ont vu leurs volumes fondre.

Ces segments sont impactés par la fermeture des points de vente physiques. Les circuits généralistes hors hypermarchés tirent leur épingle du jeu alors que les boutiques propres et les parfumeries souffrent du contexte qui a profité à l’e-commerce (+ 1,6% de part de marché en volume en 2020 tous circuits confondus) qui a recruté largement. Ce canal représente désormais 10,3% des produits vendus. 

 

Nouvelles habitudes

« Depuis huit ans, les Français réduisent leur routine beauté, ils utilisent de moins en moins de produits par semaine et par individu et cette baisse s’est accentuée ».  Reste que les 65 ans et plus ont permis au segment hygiène-beauté de se stabiliser. Cible moteur de la croissance ces dernières année, elle a continué à acheter plus, en dépit du contexte.

Autre constat de l’étude Kantar, les produits bio et les alternatives naturelles sont des tendances consolidées par les effets de la crise. Le « do it yourself » s’installe aussi dans le paysage, avec 10,8% des Français qui indiquent fabriquer eux-mêmes leurs produits de beauté.

Pour la suite, les professionnels s’interrogent : l’utilisation du maquillage va-t-elle repartir si le télétravail se généralise ? Les Français vont-ils retourner dans les magasins ou continuer de commander sur internet ? Autant de questions qui trouveront réponse une fois la crise sanitaire achevée.

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

lesechos.fr

cosmeticobs.com

 

Crédit photo : Pixabay