Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Emploi : l’artisanat a bien résisté en 2020

En 2020, les emplois salariés ont mieux résisté dans l’artisanat (+ 1,7 % par rapport à 2019) que dans l’ensemble du secteur privé (-2 %). Cette tendance positive a été enregistrée sur l’ensemble du territoire. Du côté des indépendants, l’année a été marquée par une très légère augmentation des immatriculations (+1 % par rapport à 2019) malgré la baisse d’activité des microentrepreneurs.

 

L’emploi salarié a résisté partout

Malgré l’impact de la crise sanitaire et la crise économique qui en a découlé, l’emploi salarié a bien mieux résisté en 2020 dans l’artisanat (+1,7 % par rapport à 2019, soit 28.000 emplois créés) que dans l’ensemble du secteur privé où les effectifs ont diminué de 2 % (-311.000).

Toutes les régions enregistrent une légère croissance des emplois salariés mais la dynamique est moins forte dans les régions du centre-est de la France. C’est en Corse et en Provence-Alpes-Côte d’Azur que l’on observe les plus fortes augmentations (+3%). La création d’emplois a été moins élevée dans le Grand-Est, en Bourgogne-Franche-Comté, en Auvergne-Rhône-Alpes, en Bretagne et en Centre-Val de Loire (+1%), toutefois le solde demeure positif.

« Malgré la crise qui l’a touché de plein fouet, et qui pouvait faire craindre un effondrement de l’emploi, le secteur de l’artisanat a prouvé sa grande capacité de résistance et de résilience » a déclaré Marielle Vo-Van Liger, Directrice Marketing et Communication MAAF. « Si certaines activités ont été plus pénalisées que d’autres à l’instar de la coiffure et des soins esthétiques, la faute aux multiples périodes de confinement qui n’ont pas eu les mêmes répercussions selon les secteurs, l’artisanat a réussi à maintenir ses emplois salariés dans toutes les régions, même les plus touchées par la crise.»

 

Le BTP et l’alimentation en tête

Au niveau national, c’est l’artisanat du BTP (+3 % d’emplois par rapport à 2019, 24 100 emplois créés) et l’alimentation (+3 %, 5 100) qui sont en tête de la création d’emploi. Cette croissance s’explique par la hausse de la demande en travaux de rénovation et de la consommation à domicile et par le retour vers les circuits courts. Dans l’artisanat des services et de fabrication, les effectifs sont restés stables.

Dans le détail, ce sont les secteurs du BTP qui sont les plus créateurs d’emplois en dépit de l’arrêt des chantiers lors du premier confinement : maçonnerie générale/construction (+3%, soit 8 530 emplois créés en 2020), électricité / plomberie (+4%, 7 130 emplois) et travaux de finition du bâtiment (+2%, 6 760 emplois). Viennent ensuite la boulangerie-pâtisserie (+2%, 3 010 emplois), les services automobiles (+2%, 2 590 emplois) et la boucherie-charcuterie-poissonnerie (+3%, 1 610 emplois).

A l’inverse, les secteurs les plus touchés par les pertes d’emplois ont été les plus affectés par les confinements successifs : les transports (-4 %, -540 emplois), la coiffure et les soins esthétiques (-2 %, - 2020 emplois).

 

 

Baisse relative des embauches

Les entreprises de l’artisanat ont réduit leurs embauches de 8 % en 2020. Ce recul est dû aux mauvais résultats du 2ème trimestre 2020, période de strict confinement. A ce moment-là, les entreprises de l’artisanat ont réduit leurs embauches de 32 % par rapport à 2019. Un recul observé dans l’ensemble des secteurs : l’alimentation (-44 %), les services (-35 %), la fabrication (- 34%) et le BTP (-23 %).

Lors des trois autres trimestres, la dynamique de recrutement est demeurée assez stable en 2020 par rapport à 2019 : -1 % d’embauches au 1er trimestre, +2 % au 3ème et – 2 % au 4ème.La reprise des recrutements aux 3ème et 4ème trimestres est tirée par l’artisanat duBTP, avec des recrutements en hausse de 9 % par rapport aux mêmes trimestres de l’année précédente.

 

 

Dans les autres secteurs, les légers reculs s’expliquent par une baisse d’activité, par la plus grande prudence des entreprises mais aussi par la moindre mobilité des salariés (moins nombreux à changer d’entreprise, moins de remplacements à pourvoir). Seul le secteur de l’alimentation a subi une baisse importante des embauches au dernier trimestre 2020 (- 18 %, surtout des CDD courts).

 

« La baisse globale des embauches dans l’artisanat, en 2020 a été fortement influencée par le coup de frein brutal porté aux recrutements dans la plupart des secteurs d’activité au 2ème trimestre, dans le contexte du premier confinement qui a mis le pays sous cloche et l’économie sur pause. Il faut donc relativiser cette baisse. » a commenté Catherine Élie, Directrice des études de l’ISM « Lorsqu’on regarde l’année dans son ensemble, on constate que la dynamique de recrutement s’est plutôt bien maintenue par rapport à 2019, attestant une nouvelle fois de la bonne résistance du secteur de l’artisanat face à la crise, grâce notamment aux dispositifs d’aide mis en place. »

 

Maintien de la dynamique entrepreneuriale

L’incertitude économique due à la crise sanitaire n’a pas freiné la dynamique entrepreneuriale en 2020. Les immatriculations ont continué de progresser, de 1% sur l’ensemble de l’année. Le second trimestre, de strict confinement, fait exception avec alors un recul de 25% des immatriculations.

Sur l’ensemble de l’année, la progression des immatriculations concerne surtout l’artisanat de fabrication (+4 %) et le BTP (+2 %). Selon les auteurs du baromètre ISM-MAAF, le léger recul des immatriculations observé dans le secteur de l’alimentation (-2%) peut s’expliquer par une baisse des opérations de transmission-reprise, liée au contexte d’incertitude.

Moins couverts par les dispositifs d’aide, les micro-entrepreneurs de l’artisanat ont été sévèrement touchés par la crise. Cela d’autant plus que les chiffres d’affaires déclarés montrent une baisse moyenne de 12 % de leur chiffre d’affaires, en particulier dans les activités de taxis-VTC (-57 %) et de coiffure / esthétique (-32 %).

 

 

L’équipe Avisé

 

Sources:

francetvinfo.fr

batiactu.com

 

Crédit photo : Pixabay