Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Les lieux de vente hybrides : un concept qui plait

24/06/2019

Correspondant aux attentes actuelles des consommateurs en termes de convivialité, les lieux hybrides se multiplient partout en France. Une occasion à saisir pour des artisans en quête d’une nouvelle expérience et d’une notoriété accrue. Mêlant à la façon de l’épicerie de village produits et services divers, ce business model prend ainsi de plus en plus d’ampleur dans les territoires.

 

Expérience nouvelle

Son principe est en effet d’offrir au consommateur des services annexes aux produits vendus. En entrant dans le magasin, le client se voit proposer l’achat mais aussi une expérience nouvelle, en fait une autre façon de consommer dans un lieu de vie unique lui offrant un moment de détente. Selon une étude Opinion Way, 60 % des 18-24 ans ont envie de magasins où ils peuvent faire autre chose qu'acheter.

Les lieux hybrides participent à leur manière à la rénovation de l’univers commercial, en pleine ébullition depuis quelques années avec l’essor du e-commerce. C’est la variété de l’offre qui crée la surprise et suscite l’engouement. L’association des produits et des prestations de services modifie l’expérience, crée de la préférence et une meilleure fréquence d’achat.

 

Créer du lien social

Le phénomène d’hybridation a démarré dans les beaux quartiers de Paris et dans l’univers du luxe. À l’origine, il y a eu Colette, rue Saint-Honoré. Aujourd’hui, le succès vient des lieux qui sont « instagrammables ». L’événementiel est aussi un autre point fort : concerts, conférences, cocktails permettent de créer du lien social à l’image de l’épicerie de village.

La créativité permet d’apporter de la valeur ajoutée aux points de contact et d’achat avec les clients finaux. On parle aussi volontiers de co-retailing, concept qui implique l’installation en association de plusieurs professionnels au sein d’un même point de vente de manière à mutualiser les investissements et les coûts.

A noter encore que 18 % des clients considèrent que passer un bon moment dans son magasin ou chez son enseigne en ligne est important (Baromètre de la valeur shopper 2018 secteur alimentaire du groupe Altavia).

 

Lire aussi : Les nouvelles tendances client pour dynamiser votre activité

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

Le Monde des Artisans mars/avril 2019

Le Figaro 20.05.2019

 

Crédit photo : Pixabay