Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Retards de paiement : les TPE et PME en première ligne

Le comité de crise sur les délais de paiement a mis en place, fin 2020, un baromètre trimestriel dont l’objectif est de mesurer le ressenti des entreprises en matière de crédit inter-entreprises. 13% des 600 entreprises sondées par BVA en décembre déclarent un allongement des règlements reçus au cours du mois de novembre 2020 par rapport à la même période de 2019. La détérioration est due aux difficultés de paiement rencontrées par les PME en général et notamment celles de moins de 10 salariés.

 

Autre constat, ce sont les PME qui sont principalement responsables de ces retards : les structures de moins de 250 salariés selon 81% des sondés, et celles qui ont moins de 10 salariés pour 54% des répondants. Ceci s’explique largement par le fait que dans leur grande majorité, les clients ou fournisseurs des entreprises françaises sont des PME ou des TPE, en particulier dans les secteurs les plus touchés par la crise.

 

Des pratiques non coopératives qui se développent

Le comité de crise relève, par ailleurs, d’autres pratiques non coopératives, dénoncées par près d’une entreprise sur 10 en 2020 : émission de bons de commande après la réalisation de la prestation (9%), délai excessif dans la validation du travail réalisé (8%), modification unilatérale de fait d’un des éléments du contrat (8%).

Par rapport à octobre 2020, chacune de ces pratiques est en recrudescence en novembre 2020 pour environ 3 entreprises sur 10. A noter que 42% des entreprises sondées déplorent notamment les délais excessifs dans la validation du travail réalisé, 28% mentionnent la modification du contrat, 31% les bons de commandes tardifs.

Le baromètre indique cependant que la forte tension sur les délais de paiement s’est légèrement réduite, selon les chefs d’entreprises sondés : pour près de 8% entreprises sur 10, les délais de paiement sont revenus au niveau d’il y a un an ; dans le même temps, 16% déclarent un allongement des délais de paiement en novembre 2020 par rapport au mois d’octobre, confirmant l’effet négatif immédiat de la dernière période de confinement sur le crédit inter-entreprises.

Ce premier baromètre des délais de paiement met en évidence une absence de crise de grande ampleur durant l’automne, mais une situation problématique persistante pour certaines entreprises, les plus petites paraissant avoir le plus de difficulté de paiement.

La réalisation du sondage a été confiée à BVA, avec une enquête de terrain auprès de 600 entreprises de toutes tailles, en décembre 2020. Le baromètre sera reconduit de manière trimestrielle durant l’année 2021.

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

Médiateur des entreprises

Bâtiment actualité. 17 mars 2021

lesechos.fr

 

Crédit photo : Pixabay