Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Coiffeurs : des agendas pleins mais moins de clients

Après un coup d’arrêt brutal du secteur pendant deux mois, la quasi-totalité des salons de coiffure français ont rouvert le 11 mai en mettant en place des mesures de protection contre le COVID-19. Ainsi, 66% des 2500 salons sondés pour le Ciseau.fr indiquent un taux de remplissage proche de 100% alors qu’il est d’ordinaire de 60%.

 

Vers plus de digital

Réalisé pour la plateforme de réservation en ligne auprès de ses 2500 salons partenaires, ce sondage révèle que 56% des professionnels sont contraints de recevoir moins de clients qu’avant le confinement. Ce qui représente en moyenne 4 clients en moins par jour pour 42% des salons sondés, et même jusqu’à 7 clients en moins pour 12% d’entre eux. Ce qui constitue un vrai manque à gagner alors que ces salons accueillent en moyenne une vingtaine de clients par jour.

Pour faire face à la demande dans le respect des nouvelles règles de sécurité, certains salons ont choisi de se réinventer en se tournant vers la digitalisation de la prise de rendez-vous. Ils sont 36% des salons interrogés à s’être équipés d’outils digitaux pour assumer le flux des clients et gérer les rendez-vous.

 

Surcoût dû au protocole sanitaire

Port du masque, distanciation d’un mètre entre chaque client, désinfection à chaque passage, utilisation de peignoirs ou blouses à usage unique…, les règles sanitaires imposées coûtent cher. Pour 41% des salons sondés, le surcoût se situe entre 100 et 200 € par mois et pour 19% entre 50 et 100€ par mois.

La conséquence directe a été une augmentation des tarifs pour 72% des salons interrogés. Cela représente entre 1 et 4€ par prestation pour 84% des répondants et de 4 à 6€ pour 16%.

Autre constat, pour payer, les clients veulent privilégier le paiement par CB sans contact (56% des salons sondés), le paiement par CB classique (36%) et le paiement en ligne (8%).

 

Travailler plus

Pour pouvoir répondre à l’ensemble des demandes, et rattraper deux mois d’arrêt total d’activité, les établissements ont revu leur façon de travailler « avec pour objectif de se refaire une trésorerie ».

La totalité des salons interrogés ont amplifié leurs horaires et jours d’ouverture : 40% ouvrent le lundi, 40% ferment plus tard et 36% ouvrent plus tôt. Au total, ils sont 23% à travailler 10 heures de plus par semaine et 47% entre 5 et 10 heures en plus.

Résultat, le temps d’attente pour les clients reste raisonnable : 66% des professionnels indiquent que l’attente est limitée à quelques jours, 25% estiment l’attente à une semaine et 8% à plus de deux semaines.

 

Lire aussi: Coiffeurs et instituts de beauté : les nouvelles mesures sanitaires à mettre en place avant la réouverture

 

L’équipe Avisé

 

Sources :

lesechos.fr

leciseau.fr/

 

Crédit photo : Pixabay