Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

La branche du contrôle technique recrute 1000 salariés

L’Anfa estime que la filière des services de l’automobile a besoin de recruter plus de 1000 contrôleurs techniques véhicules légers en France. Elle lance une vaste campagne de communication via la création de deux fiches de présentation et la diffusion d’une série de cinq vidéos.

 

Forte évolution du métier

Le secteur du contrôle technique a fortement évolué ces dix dernières années. « Les professionnels recherchent des compétences pour vérifier plus de 600 défaillances possibles sur plus de 100 points de contrôle » explique Emilie Deverre, responsable projets au Service ingénierie des certifications de l’Anfa.

Pour faire face à la pénurie de contrôleurs techniques, l’Anfa lance une opération de promotion du métier, via la création de deux fiches de présentation et la diffusion d’une série de cinq vidéos.

Source: Anfa

 

Plus de 25,5 millions de véhicules contrôlés chaque année

Garantir la sécurité des conducteurs et s’assurer que leur véhicule est en conformité avec la réglementation en matière de qualité et d’environnement, sont les objectifs du métier du contrôleur technique. Cette activité est segmentée en centres affiliés à un réseau ou en centres indépendants.

Chaque année, la branche comptabilise quelque 25,5 millions de véhicules contrôlés y compris les véhicules hybrides et électriques.

« Le caractère obligatoire du contrôle technique des véhicules en fait une activité économique particulièrement stable. Les postes de contrôleur technique sont par conséquent stables » explique l’Anfa.

 

Des formations tout au long de la vie

Le CQP Contrôleur technique VL, certification de niveau 4 est accessible à toute personne ayant au moins un CAP dans le domaine de la maintenance des véhicules ou équivalent. Il peut profiter de différents dispositifs de financement.

Il est possible d’accéder à tout âge à ce métier via la formation professionnelle. Le cursus, qui dure 7 mois, s’opère en alternance entre le centre, situé près de Roanne, et chez l’employeur.  Le taux d’insertion dans l’emploi est de 89,5%, les stagiaires sont formés de A à Z et profitent déjà d’une expérience du contrôle technique durant leur formation. Il s’adresse à des jeunes en formation mais à un public de demandeurs d’emploi ou à des personnes en reconversion professionnelle.

 

Source: Anfa

 

 

Source: Anfa

 

Lire aussi : Contrôle technique des véhicules utilitaires légers : un bilan 2020 mitigé

 

L’équipe Avisé

Source : decisionatelier.com

Crédit photo : Pixabay