Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Le déménagement fait sa mue

09/05/2018

Saisir les opportunités du numérique, recruter les bonnes personnes, pérenniser les effectifs, adapter l’offre aux défis du développement durable… autant de challenges que la profession rencontre. Quelles réponses y apporte-t-elle ?

 

Le déménagement passe au numérique

Des plateformes permettent de mettre en relation des particuliers, entreprises ou associations, avec des professionnels du déménagement. Les clients peuvent ainsi effectuer en ligne les démarches, du devis à la commande. De leur côté, les professionnels peuvent optimiser leur planning et rentabiliser leurs déplacements.

Parmi ces plateformes, citons notamment :

La Chambre syndicale du déménagement (CSD) réfléchit à une solution de plateforme de mise en relation, notamment via un partenariat avec une solution existante. Sa démarche a pour objectif de « sensibiliser les consommateurs sur la qualité de la prestation qu’ils achètent en faisant appel à de vrais déménageurs, disposant d'assurances ».

Le secteur fait notamment face à une problématique de « concurrence déloyale cumulée au travail illégal », selon Thierry Gros, président de la CSD dans un article de Transport Info. Il s’agit « de petits camions étrangers, auxquels sont sous-traités les prestations, qui font du déménagement franco-français, et prennent des parts de marché en cassant les prix. » 

 

L’offre de formation va être enrichie

En 2017, le CQP (certificat de qualification professionnelle) Déménageur conducteur sur véhicule porteur a été finalisé. Parti d’une initiative privée il y a plusieurs années et porté aujourd’hui par la Chambre syndicale du déménagement (CSD), « ce CQP devrait répondre aux difficultés récurrentes de recrutement, tout en offrant aux salariés un véritable plan de carrière », indique la CSD.

Ce CQP vient ainsi enrichir l'offre de formation de la profession, qui disposait jusqu’à présent d’une seule formation diplômante, à savoir le CAP déménageur sur VUL.

Si le CAP s’adresse aux jeunes dès 16 ans, le CQP s’adresse à tout public, et plus particulièrement :

  • aux demandeurs d’emploi
  • aux intérimaires
  • aux salariés des entreprises de déménagement.

Cette formation dure 480 heures. Son contenu :

  • les pratiques professionnelles de déménagement, telles que l’habilitation électrique, l’utilisation d’un appareil de levage,
  • le savoir-être nécessaire au métier et la relation client,
  • le permis de conduire.

Résultat, à l’issue de la formation, la personne aura acquis les compétences et connaissances qu’un déménageur acquiert généralement en 5 ans.

Pour accéder à la formation, les candidats suivront au préalable une sélection au cours d’une formation collective de 2h00. Celle-ci permettra de tester leur motivation et de déceler les aptitudes grâce à une méthode de recrutement par simulation. Cette démarche sera réalisée en partenariat avec Pôle Emploi.

Chaque candidat devra également trouver une entreprise de formation, qui s’engagera à le recruter en CDI à l’issue de la formation de 480 h.

Le coût de la formation pourrait être en partie pris en charge par l’Etat, la Région, Pôle Emploi ou les entreprises de formation, selon les centres de formation.

9 centres de formation vont être agréés et ouvriront dès l’été 2018, dont un en Auvergne – Rhône-Alpes, qui sera situé à Lyon.

 

Le déménagement se fait aussi en deux roues

Le déménagement à vélo est apparu en France il y a quelques années. Silencieux et inodore, sans émission de gaz à effet de serre, mobilisant des ressources matérielles et énergétiques faibles, ce mode de déménagement répond aux attentes de clients soucieux de l’environnement.

Parmi les acteurs pionniers, Toutenvélo est un réseau coopératif de transporteurs spécialisés dans la logistique urbaine. Créé à Rennes, en 2010, il a depuis essaimé à Rennes, Rouen, Lille, Caen, Bordeaux, Grenoble et Besançon. En plus de prestations de déménagement, les entreprises du réseau proposent d’autres prestations, dont le transport d'encombrants et la location-vente de remorques à vélo et la vente.

Ce mode de déménagement est habituellement limité à moins d'une dizaine de kilomètres. Plusieurs allers et retours peuvent être nécessaires, et le déménagement peut nécessiter plus de temps qu’un déménagement avec un véhicule. L’activité est également tributaire des intempéries et du relief.

 

Le transport groupé

Les déménageurs proposent à leurs clients de grouper leur déménagement. Cela permet de faire bénéficier les clients d'un tarif plus intéressant, et au professionnel d'optimiser sa tournée.

 

L'activité en chiffres

Le nombre de déménagements a tendance à augmenter : la population est plus mobile qu’avant, notamment pour des raisons professionnelles. Les professionnels du déménagement se chargent de 25 % des déménagements réalisés en France.

 

Du côté de la demande des particuliers, d’après le 2e Observatoire du déménagement, publié par les Artisans Déménageurs en 2016 :

  • près de 10 % des ménages changent de domicile chaque année
  • 80 % se déplacent à moins de 200 km
  • Près de 25 % des déménagements sont planifiés 15 jours avant le jour J et 73 % moins de 2 mois avant le jour J, 2 % entre 6 et 12 mois avant
  • 41 % des déménagements représentent un volume entre 20 et 43 m3
  • le volume moyen est de 25,7 m3.

 

Une étude IFOP pour Les Déménageurs Bretons, datant de 2017, complète ces données :

  • 26 % des moins de 35 ans ont déménagé en 2017, du fait des études et de l'instabilité professionnelle, contre 7 % des plus de 35 ans qui ont déménagé en 2017
  • 42 % des Français ont changé de logement pour des raisons professionnelles en 2016
  • 23 % des personnes ayant déménagé en 2016 ont fait appel à une société de déménagement :
    • 55 % pour éviter les contraintes de le faire seul
    • 33 % pour cause de déménagement sur une longue distance
    • 30 % pour confier leurs affaires personnels, parfois fragiles, à des professionnels.

 

 

Du côté des entreprises, 1 623 établissements sont dénombrés en France au 31/12/2016 selon le rapport 2017 de l’OPTL (Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la logistique).

Ils emploient 11 334 salariés au 31/12/2016, un chiffre en hausse de 1,7 % en 1 an.

58 % des salariés ont moins de 45 ans, 25 % plus de 50 ans.

69 % des entreprises ont moins de 10 salariés.

La croissance de l’emploi a été soutenue entre 2015 et 2016 +3,7 %.

62 % des établissements déclarent avoir eu recours à l'intérim en 2016.

 

 

 

L'équipe Avisé

 

Sources : Wikipedia

Ouest France, 23/04/2018

CSD, 10/09/2015

CSD. Entretien d'Avisé avec Thierry Gros, président. 07/05/2018

Transport Info, 12/01/2018

Conso globe, 11/10/2015

Le Figaro immobilier, 10/02/2016

Ifop, Déménageurs Bretons, 2017

CNPE, 2017

 

Crédit visuel : Pixabay

Sondage
à la une

On veut connaître votre avis !
10 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.