Avisé, s'informer pour réussir

site d'informations stratégiques
du réseau des chambres de métiers et de l'artisanat d'Auvergne-Rhône-Alpes

Vous êtes ici

Les photographes restent inquiets malgré les aides

La Fédération française de la photographie et des métiers de l’image (FFPMI) se félicite de voir le plan d’aides accordées au secteur maintenu jusqu’à fin 2020. L’information a été officialisée : durement impacté pendant le confinement, il profitera des aides décidées par le Gouvernement pour accompagner l’événementiel.

 « Les activités photographiques ont été rattachées, comme nous le souhaitions, à la liste S1 qui concerne les secteurs les plus durement touchés par les restrictions d’activité (hôtellerie, restauration, cafés, tourisme, événementiel, sport, culture). Ceci permet de bénéficier de l’ensemble des mesures annoncées par le Gouvernement ce jour » se réjouit, Laurent Belet, président de la FFPMI.

Une victoire commune à l’ensemble des organisations professionnelles (FFPMI, UPP), avec le soutien de l’U2P et de la CNMAS. « Les activités photographiques font officiellement partie des secteurs qui bénéficieront du plan de soutien renforcé sur 2020! »
 

Un secteur durement touché

Selon une enquête réalisée pour le compte de la FFPMI, qui a enregistré 7000 réponses sur quelque 38 000 professionnels en France, le secteur de la photographie - pour l’essentiel des artisans-, a en effet été fortement impacté par l’arrêt total d’activité jusqu’au 11 mai :

  • Trois photographes sur quatre ont enregistré une perte de 80% de chiffre d’affaires en avril
  • 40% des photographes craignent un bilan catastrophique avec une perte sèche de – 50% sur l’année par rapport aux prévisions initiales
  • ¼ d’entre eux envisagent de fermer boutique avant la fin de l’année si les aides ne sont pas suffisantes.

Il est vrai que la saison des mariages qui se déroule entre avril et septembre, avec 70% du chiffre d’affaires réalisé dans la période, est fortement compromise par les règles sanitaires édictées. « Plus de 50% des photographes font de la photo de mariage » rappelle Laurent Belet.

Pour le président de la FFPMI, « il y a une inquiétude pour nos entreprises. On est encore dans l’expectative pour la fin de l’année, les réunions de plus de cent personnes sans masque, telles que les mariages, ne sont pas autorisées, les concerts ne sont pas possibles et les événements sportifs reprennent au compte-gouttes » précise-t-il.

 

Lire aussi : Drones dans la photographie : une vision en 3D

 

L’équipe Avisé

 

Crédit photo : Pixabay